Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mardi 30 juillet 2013. Avis de grand froid à tous les Praz qui figurent au nombre de mes amis : voici une anecdote authentique. 1983 (environ). Je tiens boutique horlogère à Sion sous enseigne "Au fou!"

pour finir de payer les dettes de mes deux brûlots satiriques et satyriques "La Pilule" et "Le crétin des Alpes". Je viens de publier 8 livres d'un seul coup: mes octuplés. Le magazine de la Migros (380.000 ex.) vient de m'exhiber sur 2 pages sous le titre "Seul contre tous". Autant dire que je nage dans ma gloriole planétaire (entendez: Beuson et environs). Facile.
C'est alors qu'un jour entre dans ma boutique un client qui, dès le seuil franchi, s'avance vers moi, me dévisage, m'épluche et me dissèque de la tête aux pieds et vive versa. La conversation s'engage. Lui:
- C'est vous Narcisse Praz?
Moi, déjà bêtement flatté, j'acquiesce. Lui:
- Je m'appelle aussi Praz.
Moi, persuadé qu'il va se lancer dans quelque chapelet de compliments:
- Ah! Bon? Vous êtes un Praz d'où? De Veysonnaz ou de Nendaz?
Il m'explique que non, il habite à Bramois ( village qui vient d'être absorbé par la ville de Sion) et qu'il vient d'être élu au Conseil général de cette ville. Et il enchaîne:
- Cette semaine, c'était la première assemblée du Conseil général. Je m'y suis donc présenté: X. Praz. Le Président a froncé le sourcil et m'a demandé: "Praz, Praz... Seriez-vous de la parenté de Narcisse Praz?"

J'interromps le récit pour vous dire toute la fierté qui gonfle ma poitrine
dans cet instant magique où je vais apprendre qu'on a parlé de moi jusqu'au Conseil général de la capitale du Valais! Le Praz continue de me dévisager et dit:
- Moi, j'ai répondu que non, que je ne suis pas un Praz de la parenté de
ce Narcisse Praz. J'ajoute que, d'ailleurs je ne le connais même pas, et que je n'ai jamais entendu causer de lui nulle part autour de moi. Alors le Président a dit: "Eh bien, c'est pas dommage".

Et benoîtement le Praz de Bramois ajoute:
- Pourquoi il a dit ça? J'ai pas compris. Alors, je suis venu pour vous le demander: "Pourquoi pensez-vous que le Président du Conseil général de Sion a dit ça: c'est pas dommage? Pas dommage que je ne sois pas de votre parenté?
D'où, avis à tous les Praz de facebook: ne dites jamais à quiconque que vous êtes de ma parenté. Il en va de votre honorabilité et respectabilité.
Bonne journée quand-même ! Et pardon pour la tartine matinale. Cabotin, je suis donc parvenu, une fois de plus, à parler de moi à la troisième personne. Comme le fait Alain Delon. Une référence! Salut.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :