Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A moi, femmes musulmanes, deux mots!

Je m'adresse à celles d'entre vous qui s'autorisent (ou sont contraintes?) à s'afficher dans les lieux publics revêtues de vos tchadors, hidjabs, burkas et autres niqabs qui font de vous autant d'épouvantails qui ne seraient que grotesques s'ils n'étaient le miroir de la séculaire répression dont les trois religions monothéistes ont fait preuve à l'endroit de la femme. Cela, au nom du machisme barbu, judaïque, chrétien et islamique directement inspiré du Livre premier.
Première hypothèse : vous vivez dans un pays majoritairement musulman.

Votre environnement familial, au nom des traditions religieuses ou autres vous contraint, sous menace de punition, représailles et autres châtiments corporels ou autres, à ne vous exhiber en public que revêtues de l'un de ces épouvantails qui ne sont ni plus ni moins que la négation officielle et publique de votre légitime personnalité. De telles moeurs sont en contradiction flagrante avec la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Si votre réaction est l'adhésion délibérée à cet état de fait, vous légitimez et devenez complice du crime... dont vous êtes victime aux yeux de la D.D.D.H. C'est votre affaire.

Si votre réaction, au contraire, est la révolte intériorisée ou exprimée, vous avez la possibilité de dénoncer au Tribunal Pénal International l'exaction dont vous êtes victime.

Si les auteurs de cette violation flagrante de votre droit de femme à un traitement humain digne de ce qualificatif s'adressent à la justice de votre pays pour exiger votre châtiment, alors, c'est ce pays même qui sera condamné par la communauté humaine civilisée.

Ceci dit, il est consternant de constater que nombre de pays membres de l'ONU y sont admis malgré leurs moeurs juridictionnelles indignes de la Charte des Droits de l'Homme.Dès lors, femmes musulmanes, il ne vous reste qu'une issue: vous en prendre à Allah le Miséricordieux qui vous a fait naître dans un pays indigne de l'humanité civilisée.

Mais où est-il, l'homme politique qui aura le courage de faire voter par l'ONU l'exclusion des pays appliquant encore de nos jours l'infâme charia islamique faisant devoir à tout musulman d'appliquer ses lois au nom desquelles la femme adultère doit être lapidée ou décapitée? Cherchez le pétrole et vous aurez compris!

SECONDE HYPOTHESE: vous vivez dans un pays civilisé, européen par exemple.

Vous avez le droit d'adhérer à cette coutume du port de votre épouvantail en vous exposant à l'ironie et autres réactions épidermiques des gens que votre accoutrement suscitera. C'est votre droit. Et vous pourrez même revendiquer celui d'attaquer en justice le citoyen qui vous aurait manqué de respect à cause de votre déguisement.

Si quelqu'un, mari, parent ou groupe d'influence vous contraint à porter l'épouvantail coranique, la justice de votre pays d'adoption vous offre la protection de ses lois. Il vous suffira de dénoncer à qui de droit les auteurs des contraintes qui vous sont infligées et la Justice suivra son cours.

TROISIEME HYPOTHESE, le port de votre niqab est pure provocation de votre part à l'endroit des "infidèles" chez qui vous habitez, alors vous méritez vraiment l'humiliation que vous vous infligez à vous-même en vous ridiculisant. Et vous êtes digne de l'appellation de FOUS DE DIEU dont Le Dictionnaire de Psychiatrie affuble collectivement les intégristes de tout acabit.

Mais, nom d'Allah, montrez-le nous donc, votre joli minois!

Narcisse Praz, écrivain libertaire, 14 octobre 2013

DROIT DE REPONSE: Montrer mon joli minois? Cause toujours, l'écrivain, tu m'intéresses! Et je fais quoi, moi, la femme musulmane déguisée en épouvantail en rentrant à la maison où m'attendent mon mari, mon père et mes frères armés de fouets et de gourdins? Hein?

Signé: Aïcha

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :