Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi 14 novembre 2013.

CHICHE! Mendicité interdite en Valais? Par 82 voix contre 31 ?et deux abstentions, le Grand Conseil a donc voté l'interdiction de la mendicité sur le territoire du canton! Dont acte.
A partir de maintenant, tout citoyen sera donc habilité à dénoncer tout mendiant qui sévira publiquement en Valais et notamment le bedeau ou sacristain qui, dans les églises lors des grands-messes, promène sa "crousille " sous le nez des fidèles, les incitant à cracher au bassinet. Mieux encore! Toute présence d'un ustensile creux destiné à recueillir des dons disposé à proximité du cercueil lors des funérailles entraînera des
sanctions pénales contre les responsables de ce chantage consistant à assimiler le refus de cracher au bassinet comme une offense faite au défunt. Les responsables? C'est-à-dire, le curé de la paroisse, ses complices et, hiérarchiquement, Mgr. l'évêque de Sion.

Faut-il rappeler le temps, point si lointain, où ces braves Pères capucins faisaient du porte à porte jusque chez plus miséreux qu'eux pour y exercer leur chantage au paradis ou à l'enfer selon les mérites charitables de leurs donateurs?

Le plus immonde aspect de la mendicité est celui que représente une organisation religieuse plurimilliardaire en biens mobiliers, immobiliers et capitalistes et qui, à pleines pages dans le Nouvelliste crie au secours parce qu'il lui manquerait un million de francs pour boucler ses comptes de l'année! C'est pas de la mendicité publique, ça, de la part de
cette même Eglise qui, juste quelques semaines auparavant, venait de vendre, à Brigue, un bien immobilier pour le modeste prix de 21 millions de francs?
Chiche! Le Grand-Conseil, fidèle à lui-même, va donc logiquement interdire à l'évêché de Sion de prendre les citoyens valaisans pour un ramassis de crétins des Alpes en les harcelant de sollicitations mendiantes jusque près de leur cercueil le jour de leurs funérailles! On compte donc sur vous, hé, les 82 députés qui avez voté cette loi-là !
Il est grand temps que commence la récolte des signatures de notre INITIATIVE POPULAIRE CANTONALE VALAISANNE POUR UN ETAT LAÏC qui cessera de perpétuer la tradition d'un Etat et des communes du Valais vaches à traire de l'évêché de Sion et de ses paroisses outrageusement mendiantes.

Partager cet article

Repost 0