Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Titre d'un article paru dans "Libération"

Voici dans son intégralité l'article en question: "

Les narcotrafiquants ont parfois des idées bien loufoques pour acheminer leur marchandise. On connaissait les tiges de roses colombiennes bourrées de coque, les cargaisons de peluches aux ventres rebondis de haschich, les conteneurs largués en mer dotés de GPS, et même les prothèses de jambes bourrées de poudre.

Mais pour avoir l'idée d'envoyer des préservatifs débordant de cocaïne au Vatican, il fallait avoir fumé de la moquette! Pourtant, 14 capotes pleines de drogue liquide à destination du centre principal de la poste vaticane ont été saisies par les gabelous allemands à l'aéroport international de Leipzig.

Selon l'hebdomadaire allemand "Bild am Sonntag" qui a révélé l'affaire hier, la came estimée à 40.000.-- euros pour 340 grammes a été expédiée dans une boîte à partir d'Amérique du sud. Acheminé à destination sous haute surveillance pour tenter de coincer le mystérieux bénéficiaire, le paquet n'a jamais été réclamé"

Fin de citation.

Mais, au fait, le nouveau pape n'est-il pas, lui aussi, originaire de cette même Amérique du Sud? Voyons, voyons, François! Pourquoi as-tu pris ce risque? Ces 14 préservatifs à double emploi, il suffisait de les embarquer dans tes valises diplomatiques!

Mais d'abord, pourquoi avoir mis cette came dans des préservatifs? On comprend bien que le trafic de drogue fasse partie des trafics que Tu t'es engagé à rendre plus discrets, mais reconnaître que le préservatif a acquis droit de cité au Vatican qui en condamne l'usage sous peine de péché mortel, voilà aussi qui explique pourquoi le colis n'a jamais été retiré de la poste du Vatican. Passe encore, la came, mais les préservatifs! Ma che scandalo!

A confesse, François! A confesse! Subito!

Partager cet article

Repost 0