Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La démocratie ridiculisée par ses élites!

Glissons sur l'épisode de ce chef de gouvernement français mort "d' épectase" dans le lit d'une fille de joie. Il ne faisait, en somme, que parodier tel cardinal archevêque de Paris qui en fit autant. Venons-en plutôt à des faits plus récents.

Valéry Giscard fit ajouter à son patronyme trop commun un d'Estaing parfaitement usurpé pour se hisser au rang d'une noblesse frelatée. Non satisfait de cette imposture, affichant avec affectation une réputation d'intelligence supérieure, le même nobliau d'occasion, devenu Président de la République, se laissa ridiculiser par un escroc italien et international qui lui fit miroiter la promotion du territoire de la France au rang de grand producteur de pétrole. A cette fin, le gros malin se fit financer toute une prétendue recherche menant à la découverte de ressources pétrolières cachées dans le sous-sol français et cela comment? Par la magie d'avions renifleurs de pétrole! Quelques milliards d'euros transitèrent ainsi non pas de la poche du génial Président berné, mais de celle du contribuable français. Summum de l'art de ridiculiser la démocratie! Bravo, Giscard au d'Estaing escroqué et au destin tronqué.par une réélection ratée! Mais tout ne fut pas perdu dans l'aventure présidentielle, puisqu'il avait trouvé le moyen d'utiliser son Anne-Aymone d'épouse pour réaliser, au bénéfice d'un délit d'initiée, une plus-value de plusieurs centaines de millions d'euros sur une opération bancaire à l'occasion de la fusion de Rhône-Poulenc avec une autre société allemande. Lot de consolation?

François Mitterrand, l'hypocrite homme de droite, voire d'extrême droite, ancien affidé au Maréchal Pétain et indéfectible ami du terrible préfet Bousquet responsable de la rafle du Val d'Hiv' qui envoya dans les camps de la mort des milliers de juifs. Il se fait néanmoins élire en se réclamant d'un socialisme dont il ne partage aucun de ses idéaux, l'hypocrite. Hissé à la Présidence de la République, il parvient à masquer au peuple sa double et peut-être triple vie et l'existence d'une fille secrète hors mariage. Pour tenter de préserver ce secret, il n'hésite pas à user et abuser de son pouvoir en faisant espionner aux frais de l'Etat tout un monde journalistique et artistique susceptible de le trahir. Oeuvre de l'homme censé protéger la vie privée des Français. Un chef-d'oeuvre d'hypocrisie.

Ajoutons à cela le fait historique de l'abolition de la peine de mort en France par... le même homme qui, quelques années plus tôt, alors qu'il était le Garde des sceaux de la République, avait refusé son droit de grâce à une cinquantaine de patriotes algériens traités de terroristes, condamnés à mort et donc aussitôt exécutés! Plus salaud et plus hypocrite, tu meurs!

Nicolas Sarkozy commence par se ridiculiser en pleine campagne électorale en plaçant le cadet de ses fils face aux caméras non sans lui avoir préalablement bien enseigné à dire: "Bonne chance, mon papa!". Plus ridicule tu meurs. Suit l'épisode du divorce en pleine phase initiale de sa présidence. Et puis sa déclaration grotesque devant les caméras à propos de sa chanteuse de charme: "Elle et moi, c'est du sérieux..." La France entière s'en fout, Nicolas! Et le reste du monde bien plus encore. On vous fait grâce de ses coups tordus aux lois de son pays, lois dont il est le protecteur suprême, et qui lui vaudront de se retrouver aux prises avec la justice. Justice qu'il voue publiquement aux gémonies.

François Hollande! Lui commence par se faire ridiculiser par sa Ségolène qui lui brûle la politesse et la priorité en se présentant à l'élection présidentielle, alors que, dans la logique, c'est à lui que reviendrait cette candidature en sa qualité de premier secrétaire du parti socialiste. Puis elle achève de le ridiculiser en clamant devant les caméras: "J'ai prié François d'aller vivre sa vie intime ailleurs que chez moi". Et vlan! Scène de ménage grotesque.

Le voilà élu Président de la République et flanqué d'une fausse Première dame de France en la personne d'une Valérie Trierweiler qui se met à se chamailler avec l'ex du Président, allant jusqu'à soutenir publiquement la candidature d'un concurrent de cette dernière! Et ce n'est pas fini! Les malheurs de la France n'obligent nullement son Président de prendre à témoin la France entière de ses démêlés intimes entre une fausse Première dame et une vraie maîtresse cachée. Cachée jusqu'au jour où ce soupirant maladroit se fait surprendre par un paparazzo qui le photographie casqué, chevauchant un scooter très peu élyséen et porteur des croissants matinaux offerts à sa nouvelle compagne secrète. Pris au piège comme un gamin! Ridicule!

Glissons sur ses exploits politiques et ses reniements pour en venir à la conclusion qui s'impose: comme ses prédécesseurs, l'actuel Président de la République française fait tout ce qui convient pour ridiculiser la démocratie... et la France.

Alors, quelle solution? Peut-être un système démocratique ne portant au pouvoir suprême son Président que pour la durée d'un an, limitant ainsi dans le temps ses "chances" de ridiculiser à la fois le personnage présidentiel et le pays tout entier? Un an? C'est sûrement encore un trop grand risque. Un semestre? Un mois? Un jour? Une heure? C'est encore trop! L'être humain étant ce qu'il est, vive l'anarchie, nom de Zeus! Et advienne que pourra!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :