Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pape François, ton clergé se moque de toi !

L'hebdomadaire "Marianne", du 22 mai , sous le titre "L'archevêché de Paris protège un prêtre pédophile", le dit clairement: "...il n'y a pas qu'en Irlande et aux Etats-Unis que l'on recycle en silence les prêtres soupçonnés de pédophilie" et cite nommément le cas du prêtre Gaël Cornefert. Dénoncé par la famille d'un adolescent de 14 ans, l'homme de Dieu avait reconnu s'être livré à des attouchements et actes fornicateurs sur sa jeune personne tout en confessant: "... Progressivement ça m'a complètement mangé et je n'étais plus moi-même". Il avait même accumulé et conservé dans son ordinateur 283 photos compromettantes pour lui. Devant les policiers, d'abord l'adolescent se tait et protège ainsi son amant. Provisoirement blanchi, l'homme ne lâche pas sa proie et continue de plus belle sa mission évangélique. Ses supérieurs, bien informés, loin de le tenir à l'écart de la gent vulnérable, le promeut gentil organisateur à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse, l'évènement estival des catholiques. Bravo! Des milliers d'éphèbes à disposition!

Mais le père de l'adolescent, catholique pratiquant, rend visite à Mgr. Vingt-Trois, archevêque de Paris. En vain. Au niveau de la paroisse, dit Marianne, on ne se presse pas davantage pour protéger l' enfant, bien que les faits soient devenus du domaine public. Au contraire, on protège le violeur... parce que l'Eglise est en manque cruel de vocations sacerdotales. Jusqu'à ce jour de février 2012 où le fils passe à table devant son père biologique et raconte tout...La famille prend contact avec la brigade des mineurs et le prêtre se trouve en garde à vue. Cette fois le prêtre ne peut échapper au procès. Il est reconnu coupable avec circonstance aggravante d'avoir abusé de l' autorité liée à sa fonction sur personne vulnérable. Il est condamné à six mois de prison... avec sursis et à 5 ans d'interdiction d'exercer une activité professionnelle ou bénévole impliquant un contact avec des mineurs, avec inscription automatique au fichier des auteurs d'agressions sexuelles.

Que croyez-vous qu'il arriva? La hiérarchie parisienne ne s'alarme pas pour autant de cette condamnation et, fidèle à sa culture maison, traite l'âme égarée, dit Marianne, avec doigté et délicatesse. Le prêtre est simplement mis au vert dans un monastère avant d'être envoyé vers le Maroc et l'on présente la chose aux parents de l'enfant et à leurs paroissiens comme un congé sabbatique. Pour fêter son départ, l'archevêché et la paroisse organisent même un pot d'adieu au terme duquel il reçoit, en récompense de ses mérites... une caméra! Une caméra? Mais encore! Pour filmer ses prochains ébats pédophiles?

De retour à Paris, l'archevêché lui confie une "mission d'étude" et un poste d'aumônier adjoint à l'Hôpital Saint-Joseph. Sacrée bonne idée! Il va pouvoir bander à mort, notre bon apôtre, devant les silhouettes adolescentes déambulant dans les corridors dans leur blouse réglementaire ouverte sur leur dos jusqu'à la porte d'entrée du péché! L'Eglise, en mal de vocations, en aura au moins sauvé une: celle de la pédophilie ecclésiastique catholique galopante! Pour davantage d'informations, on peut lire le témoignage "Gare au gorille " publié par les Editions libertaires.

Démonstration est ainsi apportée que le pape François cause, cause, cause, mais que son Haut clergé a déjà compris qu'il ne s'agit de sa part que de paroles verbales hypocrites puisque jésuitiques et que, dans les faits, on peut continuer comme avant. Que dis-je, on doit continuer à protéger ces pécheurs si précieux pour une Eglise en mal de renouvellement de vocations depuis que, les moeurs ayant évolué, ses recruteurs ne peuvent plus - n'osent plus - procéder comme dans les années 1940-1950 à des rafles de gamins de 11 ou 12 ans dans les familles désargentées et miséreuses du monde ouvrier et agricole. Gare aux gorilles!

Partager cet article

Repost 0