Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Irlande comme en Espagne, l'Eglise catholique fait disparaître les enfants nés du péché...de ses prêtres !

On se souvient du scandale des centaines de corps de bébés découverts dans les années 1970 dans les oubliettes des couvents espagnols, fruits du péché de chair que venaient y commettre les prêtres en rut sur la personne de nonnes sous influence. On se souvient du trafic de milliers de bébés volés, sous le franquisme, aux femmes "rouges mécréantes" , entreposés dans les couvents en attendant d'être offerts en cadeau, le jour symbolique de l'Epiphanie, aux méritants du régime avec la complicité de l'Eglise pour en faire de bons petits catholiques.

Au tour de l'Irlande ! Dans l'ancien couvent des Soeurs du Bon secours ( !!! ) de la petite ville de Tuam de 6000 habitants à l'ouest de l'Irlande, on découvre des restes de bébés dans la fosse septique du couvent aménagée pour être la fosse commune dans laquelle, entre 1926 et 196l, ont été jetés par centaines des bébé, au moins 500 d'après les recherches de l'historienne irlandaise Catherine Corless passionnée de généalogie. Des recherches sont en cours pour en déterminer le nombre... forcément approximatif. L'historienne a épluché les registres d'état-civil du comté de Galway et découvert qu'au cours de ses 35 ans d'existence le dit couvent des Soeurs du Bon secours aurait, à lui seul, enregistré 796 décès d'enfants, à certaines périodes à raison de deux par semaine!

Chapeau aux champions de la communication de l'Eglise catholique pour avoir eu le culot d'attribuer à ces Soeurs du Bon secours le rôle de bienfaitrices en accueillant des jeunes femmes ayant commis le péché de chair hors mariage dont les bébés ainsi conçus dans le péché n'avaient droit ni au baptême ni à des obsèques religieuses et dont on retrouve aujourd'hui les restes ... dans la fosse septique de leur couvent appelé "The Home".

A qui veut-on faire croire que cette ville de 6000 habitants a pu, en 35 ans, à raison donc de 20 par an, envoyer chez ces bonnes soeurs du "Bon secours" (???) 800 filles perdues pour y mettre au monde le fruit de leur péché? Une ville de 6000 habitants!

La vérité vraie ne serait-elle pas que ce couvent était en fait un bordel pour prêtres catholiques irlandais en rut, abandonnant à leurs pénitentes cloîtrées le soin de se débarrasser des corps de ces bébés nés du péché en les jetant dans une fosse commune aménagée pour les besoins de la cause, en l'occurrence la fosse septique du couvent? Cela s'est pratiqué en Espagne pendant des siècles. Les milliers de cadavres de bébés découverts dans les couvents espagnols en témoignent. L'Eglise d'Irlande n'a donc rien inventé.

Or, tous ces assassinats ont été commis dans le consentement général des plus hautes autorités de l'Eglise de Rome. Une confession, une condamnation à réciter trois paters et deux Ave, ego te absolvo et le crime est pardonné. Des assassinats de bébés considérés comme péchés véniels et sanctionnés en conséquence!

Pape François, toi si bon, toi si aimable, toi si toujours souriant, si débonnaire, toi aux bras ouverts si accueillants, on compte sur toi pour demander pardon au nom de ton Eglise à toutes ces si bonnes soeurs du Bon secours qui ont servi de défouloir à ses prêtres en rut, mais surtout à ces bébés nés de leur péché de chair. On compte sur toi pour montrer au monde, en exprimant ton pardon hypocrite et tardif, ce visage si compatissant, si souriant, si sincère dont tu sais user avec tant de maîtrise devant les caméras de télévision. Et puis, on compte aussi sur toi pour attribuer enfin une âme à ces bébés nés du péché. Et ça leur fera une belle jambe, dans leur Purgatoire!

Question subsidiaire: quelle religion au monde hormis l'Eglise catholique apostolique et romaine a autant d'assassinats de nouveau-nés sur la conscience?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :