Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi 23 août 2014.

Hier, vendredi, à 20h45 fut programmé sur D8 le téléfilm de Nicolas Herdt intitulé "AMOUREUSE" avec en vedettes une certaine Julie Gayet (tu connais? mais si: la nouvelle Première troisième Dame de France version Hollande!) et Jean-Hugues Anglade.

La curiosité me prit d'évaluer le talent d'actrice de la dite troisième Première Dame de la France Eternelle. Je n'en dirai rien, car je n'ai pas qualité pour. En revanche, je me suis interrogé sur le sentiment que pourrait bien habiter Monsieur le Président de la République Française, François Hollande pour ne pas le nommer, en assistant aux ébats concrets, très très concrets voulus par le réalisateur du film, au cours de trois coïts entre la future troisième Première dame de France et Jean-Hugues-Anglade son partenaire. Car désormais la France entière pourra juger des qualités acrobatiques érotiques de sa Première Dame en matière de coït intégralement filmé. Le Monarque républicain en retirera-t-il une certaine gêne? Ou, au contraire, de la fierté vantarde dans le style: "Françaises, Français, voyez comme elle baise bien, votre nouvelle troisième Première Dame!" ?

Le film terminé, je n'ai pu m'empêcher de comparer cet exhibitionnisme facile de la part du réalisateur avec l'extrême pudeur des films d'une époque révolue et d'en évaluer l'effet sur le spectateur: tout ayant été montré, qu'en reste-t-il? Rien d'autre qu'un couple copulant. Et ça, c'est d'une navrante banalité reproduite à l'infini dans toutes les alcôves de la planète à longueur de nuits et de jours.

Un certain Jean Racine, en deux alexandrins, m'en eût suggéré mille et mille fois plus que les copulations exhibitionnistes de Madame la nouvelle troisième Première Dame infligée à la France Eternelle par son Monarque républicain. Deux d'entre elles qui ont bien dû rigoler en visionnant ce film navrant, c'est la Ségolène et la Trierweiler. Je les imagine portant leur jugement: "Quoi? C'est tout ce qu'elle sait faire au lit, la Julie? Mais qu'est-ce qu'il lui a trouvé, François? Et elle, qu'est-ce qu'il lui a trouvé, à lui, avec sa bedaine? Et moi donc?" .. Devinez, bonnes gens, devinez ce qu'elles Lui ont trouvé, au bedonnant François, la Ségolène, la Trierweiler et la Gayet?

Après les consternantes exhibitions de la Sarkosie, tant qu'à faire, qu'attend la République française pour installer l'alcôve présidentielle sur les Champs Elysées ou Place de la Concorde afin que le bon peuple puisse profiter du spectacle?
Enfin, pour ceux que cela pourrait encore intéresser...

Mais en matière de pudeurs je suis un vieux con de la vieille école. Donc, oubliez très vite ce que je viens d'écrire.

Partager cet article

Repost 0