Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mardi 19.8.2014. MANDRIN, REVIENS!
Un prince saoudien traverse Paris en direction de l'aéroport du Bourget escorté par onze voitures de luxe dans lesquelles a pris place le personnel du pauvre homme.
La voiture de tête de ce cortège de la misère humaine ainsi exhibée en pleine Ville Lumière se fait braquer par 8 faux mandrins mais vrais malandrins brandissant des armes de poing -et non de kalachnikovs ainsi que relaté dans la presse. Les occupants de la voiture en tête du cortège sont invités - l'histoire ne dit pas en quels termes choisis - à sortir du véhicule et obtempèrent. Les assaillants s'emparent du véhicule et disparaissent... avec les 250.000.-- euros dont ce
malheureux prince saoudien avait absolument besoin pour traverser Paris parce que, à 21 heures, il n'avait pas encore pris son petit-déjeuner, le pauvre homme. Et il crevait de faim.
Aux dernières informations, ni les Restos du coeur, ni les SDF de la capitale n'ont vu la couler d'un seul billet de ce coup de maître. Pour la bonne raison que les auteurs de ce coup d'éclat égalent en crapulerie leur princière victime. Car il est bien révolu, le temps où un Mandrin volait les riches pour distribuer aux pauvres le fruit de ses larcins. Une histoire donc de forbans entre eux, de fripouilles dépouillant une autre fripouille, dont ne sait laquelle des deux est la plus méprisable.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :