Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lundi 13 décembre 2014. ALERTE AUX ABUS ADMINISTRATIFS

Lors de la Foire de Sainte Catherine à Sierre déjà, je me suis fait remballer par un agent officiel avec mon matériel de récolte de signatures pour notre Initiative cantonale populaire pour un Etat laïque. Motif? "Non, Monsieur, il est interdit de récolter des signatures à l'intérieur de la Foire de Ste. Catherine. C'est le règlement des organisateurs."

Pris au dépourvu, j'ai donc plié bagage et suis rentré chez moi, honteux comme un renard qu'une poule aurait pris!

Et voici que samedi dernier, 11 décembre, premier jour du Marché de Noël, je me suis installé avec mon "servir boy" et mes listes à l'angle de la Place du Midi et de la Rue du Rhône à Sion. Sur terrain privé avec le consentement du propriétaire et avec quelques complices récolteurs de signatures. Cet emplacement m'a déjà été mainte fois concédé par le propriétaire lors des marchés du vendredi matin. Sans incident.

Or voici que surgit Monsieur le Redresseur de Torts qui s'en vient nous signifier que nous n'avons pas le droit de recueillir des signatures à l'intérieur du Marché de Noël. Panique chez les plus jeunes d'entre mes complices. Ils avaient demandé une autorisation pour la Place du Scex mais pas pour la Place du Midi. Nous avons affaire à un pinailleur. J'apprends qu'il s'agirait d'un ancien flic qui n'a donc plus voix au chapitre des interdictions. Il fait simplement oeuvre d'emmerdeur par vocation et nostalgie du temps de son autorité.. Je m'incruste en attendant... les agents d'une police quelconque. Sans conséquences fâcheuses. Personne n'est venu nous importuner.
Et nous avons continué notre quête de signatures avec pour résultat final 96 SIGNATURES (NONANTE SIX!) pour notre Initiative.

Moralité de l'histoire? AU-DESSUS DES REGLEMENTS MUNICIPAUX OU CANTONAUX IL Y A LA CONSTITUTION FEDERALE QUI GARANTIT AUX CITOYENS LE DROIT D'EXERCER LEUR POUVOIR DEMOCRATIQUE SUR N'IMPORTE QUEL POINT DU TERRITOIRE DE LA CONFEDERATION.

Au vu de quoi, j'invite les citoyennes et citoyens collecteurs de signatures pour une cause publique quelle qu'elle soit, à S'OPPOSER à tout abus de pouvoir de la part des administrations municipales, cantonales ou autres. Et cela en invoquant la subordination des règlements cantonaux ou municipaux aux droits garantis par LA CONSTITUTION FEDERALE.

Pour ma part, en cas de conflit avec les représentants de l'autorité, j'exigerai que me soit dressée UNE CONTRAVENTION en bonne et due forme. A cette contravention je ferai opposition. S'ensuivra un procès qui ne tournera pas forcément à l'avantage des obsédés de Règlements subalternes mais aura peut-être des chances d'aboutir à leur limitation. Et cela au nom des garanties civiques de liberté d'expression qu'offre la Constitution fédérale.

Encore un combat perdu d'avance? Un de plus? J'ai l'habitude... Mais qui sait?

POST SCRIPTUM: Pour qui en douterait, ceci est un Appel à la désobéissance civique au nom des droits constitutionnels.

Partager cet article

Repost 0