Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sonnet

Où sont-ils mes amis du temps de la folie,

Mes amis du Grand soir et des petits matins?

M'ont laissé dans la glu des pensers incertains,

Entre amertume, doute, ire et mélancolie.

Nous fûmes vingt et cent à croire aux lendemains

Qui chanteraient pour nous leur hymne à l'Utopie.

Je vogue entre amertume, ire et misanthropie.

Mes amis m'ont quitté, Mort, prends-moi par la main.

Nous fûmes vingt et cent, révoltés, réfractaires,

Prêts à tout, bons à rien, libertins, libertaires.

M'ont laissé, dans ma glu pataugeant, triste, seul.

Comme chien, à la lune je hurle, solitaire,

A la vie, à l'humour. Et pour me faire taire

J'attendrai la faucheuse hilare au noir linceul.

Narcisse Praz

(Extrait de mon recueil de poèmes "De chair et de foudre" Ed. ABH

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :