Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA PREUVE PAR L'IRLANDE

Vous m'accusez de généraliser trop facilement le mal qui gangrène l'Eglise catholique probablement depuis des siècles: la pédophilie ecclésiastique.

Je vous invite donc à lire Le Canard enchaîné du 27 mai 2015. A ma connaissance, la réputation d'exactitude de ce journal en matière d' informations n'est plus à faire. Tel ne semble pas être le cas de vos sources à vous, Monsieur l'abbé. Sous le titre "L'Eglise ne dicte plus la loi d'Erin", voici ce que l'on y lit à propos de la révolution intervenue dans les moeurs irlandaises à travers l'adoption par un referendum populaire du mariage pour tous, donc entre partenaires d'un même sexe:

"...L'un des artisans, bien involontaire, de la perte de vitesse de l'Eglise d'Irlande est un prêtre du nom de Brendan Smyth, mort en 1997, à 70 ans, d'une crise cardiaque, dans la cour d'une prison irlandaise.

En 1975, un gamin de 14 ans révélait à un autre prêtre, Sean Brady, que Smyth l'obligeait à faire des choses qui le dégoûtaient. Brady lui a ordonné de se taire, n'a prévenu ni sa famille, ni sa hiérarchie... Et a ainsi permis à son collègue Brady d'abuser en toute quiétude de 143 enfants (CENT QUARANTE TROIS ENFANTS !), de Belfast à Dublin en passant par les Etats-Unis. Smyth ira en prison. Brady, plus chanceux, DEVIENDRA CARDINAL (!!!) ET PRIMAT DE TOUTE L'IRLANDE (!!!) . Celui qui a fauté et celui qui l'a couvert...

D'enquêtes judiciaires en rapports indépendants, l'Irlande se réveille un jour stupéfaite, avec 140.000 (CENT QUARANTE MILLE GAMINS VIOLéS ), DES CENTAINES DE CURéS CRIMINELS ET DES DIZAINES D'EVÊQUES ACCUSéS D'AVOIR FERMé LES YEUX.

Pire. Toutes les victimes étaient confiées à la grâce de Dieu (Note: votre Dieu, abbé S. ) .Les plus pauvres. Orphelinats, pensionnats, gamins et gamines sans défense abusés par les robes de Rome..."

(Fin de citation du Canard enchaîné. Les mots écrits en majuscules ainsi que les points d'exclamation sont mon fait personnel de lecteur)

Cela n'a pas empêché l'archevêque de Dublin, Diarmuid Martin de voter NON au référendum pour le mariage pour tous. Oui à la pédophilie ecclésiastique, non au mariage entre partenaire d'un même sexe !

Ces 140.000 enfants victimes de la pédophilie ecclésiastique catholique n'empêchent nullement Monsieur l'abbé Salamolard de soutenir que, contrairement à mes dires répétés, mais non, mais non, toutes ces histoires de prêtres pédophiles, sont le fruit sinon de mon imagination mais pour le moins de ma mauvaise foi.

CENT QUARANTE MILLE ENFANTS recensés comme VIOLéS PAR DES PRÊTRES CATHOLIQUES? UNE HECATOMBE ! COMBIEN DE MILLIONS AILLEURS DANS LE MONDE, EN ITALIE, EN ESPAGNE, AU PORTUGAL, EN POLOGNE, EN AMERIQUE LATINE, EN AFRIQUE, EN INDE... ET DANS LES CANTONS CATHOLIQUES SUISSES? COMBIEN DE MILLIONS, MONSIEUR L'ABBE, AU PRO RATA DE LA POPULATION?

A chacun sa mauvaise foi, Monsieur Salamolard, accessoirement abbé et collègue de cet autre abbé Smyth désormais célèbre pour ses exploit.

 

Si 140.000 viols d'enfants par ses ministres du cul(te) ne sont aux yeux de l'Eglise qu'autant de péchés mortels sujets à absolution en confession, du moins ne serait-ce pas l'ébauche d'une forme divine de crime contre l'humanité dont devrait répondre l'Eglise catholique de Rome?

Et si Monsieur l'abbé Salamolard persiste à feindre ignorer comment se forment les futurs prêtres pédophiles dans les juvénats, internats et autres séminaires catholiques, qu'il lise donc un certain pamphlet intitulé "Gare au gorille ! ou la pédophilie ecclésiastique galopante expliquée aux parents " (Editions libertaires France) Auteur: un certain Narcisse Praz.

En vente dans toutes les (bonnes) librairies.

Partager cet article

Repost 0