Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'amour braconnier

Notre aimer clandestin

Je le murmure

Aux mânes du matin

Dans tes guipures.

*

Notre miroir sans tain

Je le susurre

Au brasier qui s'éteint

Dans la froidure.

*

Je le souffle à longs traits

A l'araignée

Qui rêve dans ses rets,

Envergognée

*

Et happe mon secret,

La mal peignée,

L'enfouit dans ses rais

Emerveillée.

*

Mon secret, je le dis

A la rivière

Qui se fait d'infini

La mandataire.

*

Je le chante aux midis

Spectaculaires,

Aux lointains paradis

Qui nous espèrent.

*

Je le clame à la mer

Qui le recueille

Sur ses flots qui, pers, verts,

Au vent l'effeuillent.

*

Je le crie aux typhons,

A la tempête

Aux sous-marins tréfonds

Qui le répètent.

*

Je le hurle au soleil,

Aux galaxies,

Cet aimer sans pareil

Qui m'extasie.

*

Je suis ténor, Stentor.

Je chante et crie

Cet aimer qui la mort

Trompe et défie.

*

En andante, scherzo,

Je le fredonne

A la source, à l'oiseau

Je le chantonne.

*

Vent, cours! Torrent, bondis!

Roule, nuage!

Que partout il soit dit

En tous langages

*

Que je suis amoureux

D'une déesse.

Que l'amour nous fait dieux

Que rien n'agresse.

*

Paon, va dire son nom

A la tulipe

Qui, sachant sa leçon,

Part, anticipe

*

Et le dit au lézard

Dans sa fournaise.

Marmotte, à tout hasard,

Dis au mélèze

*

Au sapin orgueilleux,

Le prénom de la belle

Dont je suis amoureux

Et qui m'ensorcèle !

***

Partager cet article

Repost 0