Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Surhommes, sous-hommes ou non-hommes?

.Au vu des tueries gratuites à répétition auxquelles nous sommes confrontés, LA QUESTION se pose obligatoirement: existe-t-il des sous-hommes au sein de l'espèce humaine?

Ne devrait-on pas refuser d'admettre au sein d'une humanité digne de sa noble appellation des spécimens dont la particularité est de perpétuer des faits et des actes plus proches des pires prédateurs du monde animal que de la pensée raisonnable d'humains dotés d'intelligence et de raison?

La question se pose: ces spécimens d'humains, théoriciens et exécutants du terrorisme islamique, faux héros mais vrais crétins qui se prennent pour des surhommes ne seraient-ils pas en réalité des sous-hommes indignes de vivre dans notre société? Et jusqu'à quel point notre tolérance à l'endroit de l'existence de tels monstres peut-elle continuer de se manifester sans se révéler coupable?

Ho! Hé! les chrétiens! Ne hurlez pas tous en choeur à la lecture de cette abomination! Je vous rappelle les paroles de l'évangile (saint Luc?): " Si ton oeil a péché, crève-le. Si ta main a péché, coupe-la!". Appliquée à ces spécimens d'humanité, prise dans son acception de corps constitué intangible et compact, la formule évangélique n'induit-elle pas la nécessité d'éradication par extraction sans conditions de pareilles tumeurs malignes et cela dans l'intérêt même de la survie du corps qu'elles parasitent ?

Ho! Hé! Et vous, les humanistes, philosophes, penseurs, gens d'écriture, faiseurs d'opinions de tout acabit, ne lit-on pas quotidiennement sous votre plume ou ne vous entend-on pas à la télévision ou à la radio depuis les attentats de Paris prononcer le mot "inhumains" pour qualifier ces attentats et le mot "monstres" pour stigmatiser leurs auteurs? Si le mot "inhumain" a encore un sens, n'est-ce pas celui d' indigne de l'espèce humaine? Et si le terme "monstres" utilisé pour désigner des auteurs d'actes inhumains, a encore une signification, alors pourquoi n'appelleriez-vous pas les choses par leur nom spécifique, un chat un chat, un monstre un monstre, un être inhumain un être inhumain et un terroriste islamique un sous-homme ou un non-homme? Au nom de quelle hypocrisie?

Partager cet article

Repost 0