Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos d'UN SI CHARMANT VILLAGE

J'ai crié "Au voleur!" à propos du titre du film diffusé hier soir vendredi 22 janvier 2016 à 20h45. Il est vrai que j'ai trouvé étrange cette absolue similitude de titre avec celui de mon roman publié en 2002 par les Ed. Mon village. Mais, ayant vu le film (entre parenthèse, un très bon polar autrichien), me voilà bien obligé de convenir qu'il ne m'a rien volé... hormis le titre de l'adaptation française. Encore, que, étant donné ma réputation personnelle planétaire, que dis-je? interstellaire, il n'est pas insensé d'imaginer que les responsables de la version française du film se soient dit entre eux: " Mais que voilà un bon titre! Et de plus émanant d'un écrivain aussi illustre, aussi sublime, aussi... aussi... aussi... Non, génial ne veut plus rien dire pour cause de vulgarisation. Alors disons: un écrivain aussi narcissique... Bref, ils avaient de bonnes raisons de me chiper ce titre absolument subliminal. Et encore, si ces gens avaient connu la somme faramineuse, que dis.-je pharamineuse qu'ont représenté mes droits d'auteur sur ce titre... ils ne pouvaient que spéculer pour eux-mêmes sur une manne se chiffrant en millions d'euros ou de dollars.

Bref, je me suis donné bien du mal à vous infliger mon laïus intitulé "Un si charmant village". J'en suis consterné... pour moi-même. Car enfin, un roman édité en Suisse romande, ça représente en moyenne combien d'exemplaires? Et combien de lecteurs? Alors, ramenons les choses à leur juste niveau et récitons ensemble la fable:

LA MONTAGNE QUI ACCOUCHE D'UNE SOURIS

Une montagne en mal d'enfant / Jetait une clameur si haute / Que chacun, au bruit accourant, / Crut qu'elle accoucherait sans faute / D'une cité plus grande que Paris. /Elle accoucha... D'une souris !"

Quand je songe à cette fable, /Dont le récit est menteur /Et le sens est véritable, / Je me figure un auteur / Qui dit:"Je chanterai la guerre / Que firent les Titans au maître du Tonnerre." /C'est promettre beaucoup; mais qu'en sort-il souvent? DU VENT !

Et que dire d'un auteur qui hurle stupidement au plagiat alors que son aura personnelle ne déborde pas... les bornes de son village? De son SI CHARMANT VILLAGE ? Cet auteur, honteux et confus, jure ce matin, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendra plus. Merci, Messire Jean de La Fontaine.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :