Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mieux qu'une neuvaine à Sainte Claire!

Un curé mal embouché d'une paroisse touristique valaisanne, en plein mois de décembre ensoleillé faisant le désespoir des entreprises de sport d'hiver, a eu la malencontreuse idée de dire des messes pour faire tomber la neige. Du même coup, il s'attirait des sympathies et, bien sûr, des picaillons pour ses messes. Mais maintenant que la neige est revenue... un peu trop tard pour les Fêtes de fin d'année, le drôle a égaré sa formule divine magique pour arrêter le processus de neige, vent et pluie. Et nous voilà empêtrés dans une série d'intempéries qui sont pires pour le tourisme que... l'absence de neige qui a tant désespéré le pieux personnage. Mais moi qui vous parle, moi l'incroyant, l'agnostique militant, j'ai trouvé la formule. Elle n'a rien de surnaturel, c'est la poésie!

Voici donc le poème magique. Il est l'oeuvre de Charles d'Orléans (1394-1465. Tout lecteur qui l'aura appris par coeur et récité trois fois par jour pendant trois jour est garanti de voir revenir le soleil.

"Le temps a laissé son manteau

De vent, de froidure et de pluie

Et s'est vêtu de broderie,

De soleil luisant clair et beau.

Il n'y a bête ni oiseau

Qu'en son jargon ne chante et crie

Le vent a laissé son manteau.

Rivière, fontaine et ruisseau

Portant livrée jolie,

Gouttes d'argent, d'orfèvrerie,

Chacun s'habille de nouveau.

Le temps a laissé son manteau

Monsieur le curé ! Plutôt que la prière idiote, essayez donc la poésie!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :