Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Intolérant, moi, parce que j'ose invectiver et ridiculiser le pape François?

Alors, lisez ceci, vous gens de l'1dex. Ce texte est du philosophe Friedrich Nietzsche (1844-1900) et comparez mes misérables élucubrations à cette brève philippique:

"Je condamne le christianisme, j'élève contre l'Eglise chrétienne la plus terrible des accusations qu'aucun accusateur ait jamais porté sur ses lèvres. Elle est pour moi la plus haute des corruptions concevables, sa volonté de corruption visait à la dernière des corruptions possibles.

L'Eglise chrétienne n'a rien épargné avec sa corruption, de chaque valeur elle a fait une non-valeur, de chaque vérité un mensonge, de chaque rectitude une bassesse d'âme.

Qu'on ose encore me parler de ses bienfaits "humanitaires"! Supprimer quelque détresse allait contre son intérêt le plus profond: elle a vécu de détresses, elle inventa des détresses afin de s'éterniser, elle. Le ver du péché, par exemple: il a fallu l'Eglise pour que l'humanité soit enrichie de cette détresse-là. "L'égalité des âmes devant son Dieu", cette simagrée, ce prétexte aux rancunes de tous les esprits bas, cet explosif d'idée, enfin devenu révolution, idée moderne et principe de déclin de toute organisation sociale - est de la dynamite chrétienne ... "Humanitaires" bienfaits du christianisme? Dresser l'Humanitas pour en faire une contradiction de soi, un art de se polluer, une volonté de mensonge à tout prix, une répulsion, un mépris de tous les bons et droits instincts! Voilà ce que j'appellerais, moi, bienfaits du christianisme!

Le parasitisme, seule et unique pratique de l'Eglise; avec son idéal d'anémie, son idéal de pseudo sainteté buvant à l'épuiser tout sang, tout amour, tout espoir dans la vie; l'au-delà en tant que volonté de négation de toute réalité; la croix comme emblème pour la plus souterraine des conjurations qui aient existé - contre la sainteté, la beauté, la qualité, la bravoure, l'esprit, la bonté de l'âme, contre la vie elle-même.

Cette accusation éternelle du christianisme, je l'écrirai sur tous les murs, partout là où il y a des murs. J'appelle le christianisme la grande malédiction, la grande corruption intérieure, le grand instinct de la vengeance, pour lequel aucun moyen n'est assez venimeux, clandestin, souterrain, assez petit. J'appelle le christianisme la souillure immortelle de l'humanité "

(Extrait de "L'Antéchrist" de Friedrich Nietzsche)

Pape François, relis tes classiques! Mais surtout continue tes pitreries médiatiques et tes séances spectaculaires de lavage des pieds de tes cardinaux déguisés en grands sorciers africains: le peuple hilare des incroyants et mécréants en redemande!

Partager cet article

Repost 0