Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un peuple primaire?

Vu à la RTS mardi 12 avril 2016 le documentaire sur l'omniprésence des armes aux USA. On en sort médusé par l'infantilisme de ce peuple à qui l'on doit néanmoins l'envoi réussi du premier humain sur la lune mais capable d'armer systématiquement des garçonnets et des fillettes dès qu'ils sont capables de tenir un jouet entre leurs petites mains et cela sous un prétexte de pseudo sécurité. On sait même chez ces gens-là des cas de revolvers offerts en cadeau dans le berceau du nouveau-né. Psychiatres, au secours!

Ce peuple guerrier, qui porte la guerre à tort et à travers dans le monde entier, a remplacé dans sa Bible le 6ème Commandement de Moîse "Tu ne tueras point" par par "Tu entendras et suivras les préceptes publicitaires émis par la National Rifle Association (N.R.A.) " autrement dit le Lobby des Armes. En vertu de quoi il a introduit dans sa Constitution son 2ème Amendement octroyant à chaque citoyen et citoyenne Yankee le droit de tuer à volonté tout humain passant à portée de sa rogne ou de sa schizophrénie personnelles. Et quand la schizophrénie touche le Président des USA, il applique ce droit à l'encontre du Viet Nam, de l'Irak,de l'Afghanisgtan et à tous les Truckistans du monde.

Suprême moyen de dresser les uns contre les autres les habitants d'un pays, les membres d'une même tribu, d'une même nation, l'opération débouchant sur la caricature: "Il m'a mal regardé, je lui ai donné une : une balle entre les deux yeux!" Résultat concret: chaque année des dizaines de milliers d'enfants victimes... de l'un des leurs armé par ses parents.Voire même comme récemment, une maman assassinée par son bébé de deux ans qui a trouvé le revolver dans son sac à main. Bravo! Vive le Second Amendement! Et que vivent les USA et sa pseudo civilisation!

Vu dans ce documentaire: des papas tout gentils, usant de mots tout charmants pour persuader des gamines de 6 ans qu'elles doivent absolument apprendre à tirer au revolver , voire même avec un fusil plus long qu'elles-mêmes sur des cibles qu'elles ne voient même pas parce qu'elles disparaissent derrière leur arme qui leur bouche la vue. Entre nous soit dit, la gueule de ces gentils papas gâteaux et leur démarche à la John Wayne seraient plutôt source de sarcasmes si les résultats de leur inhibition pathétique n'étaient pas dramatiques. Mais avoir conscience de son propre ridicule n'est pas donné à tout le monde: les crétins et les gens d'Eglise déguisés en sorciers africains en sont dépourvus.

Or, ces gentils papas qui enseignent à leurs garçonnets et fillettes dès leur plus tendre enfance l'usage à tout-va du revolver et du fusil sont les mêmes que ceux qui, le dimanche, au culte ou à la messe chantent avec eux leurs cantiques lénifiants sur des airs bien rythmés qui vous donnent envie de danser en hommage aussi béat que bébête à leur Djisuss Djisuss Djissus. Ils oublient, ces abrutis, que ce même Djisuss-Jésus est le même que celui qui aurait dit: "Celui qui règnera par l'épée périra par l'épée". On n'avait pas encore inventé la poudre, de ce temps-là et donc pas le revolver non plus. Mais on lui a fait dire tant de choses, à ce type-là...

Suivant les énoncés darwiniens sur l'évolution des espèces, dans quelques générations les bébés made in USA jailliront du ventre de leur mère armés d'un revolver dans la main droite et d'une bible dans la main gauche. Et tout le monde made in USA sera béatement, bêtement bien content. Amen! Alleluia!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :