Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est raté !

Au grand dam du tourisme de luxe, le canton suisse du Tessin a donc promulgué ou plutôt commis une loi interdisant le port en public de tous les niqabs, tchadors, burqas et autres hidjabs par les riches musulmanes qui hantent les hôtels 5 étoiles de Lugano, Locarno, Ascona, Brissago et autres lieux de villégiatures pour magnats des Etats théocratiques musulmans et pétroleux.

En voici le résultat concret. Les agents de police cantonaux ou municipaux abordent respectueusement les contrevenantes pour les informer de l'interdit qu'elles sont en train de transgresser. Première fois, un avertissement. Riant sous cape, la coupable en prend note et s'éloigne en gardant son voile sur son visage. Résultat? Les flics passent pour des cons.

Deuxième interpellation. Cette fois, c'est du sérieux. La contrevenante est poliment priée de suivre les agents au poste de gendarmerie. Là, il lui est signifié qu'elle doit payer une amende de 200 francs (c'est le tarif de base). La belle de carnaval paye mais refuse d'ôter son masque. D'ailleurs, 200 francs pour elle, c'est la goûte d'eau qui ne fait déborder aucun vase ni ne met le feu aux poudres des ceintures explosives des abrutis kamikazes islamistes. Pour elle, 200 francs c'est un peu comme un centime pour toi et moi.Et encore!

En son for intérieur elle ricane: "Pauvre type avec ses 4000 francs de salaire par mois! Il me fait bien rire, car il est de notoriété planétaire que notre bienfaiteur à toutes, le multimilliardaire dénommé Rachid Nekkaz s'est engagé à payer dans le monde entier toutes les amendes infligées à des musulmanes pour infraction à pareille loi! "

Et la plus ou moins belle mais sûrement multimilliardaire impétrante sort de là, toujours arborant son nikab interdit, car elle sait pertinemment qu'aucun flic civilisé ne s'aviserait de la contraindre physiquement à le faire. Et voilà toutes les polices et toutes lois occidentales niquées pour une histoire de niqab niqueur!

Bravo à l'UDC et à la LEGA tessinoises promotrices de cette loi supérieurement intelligente. Et bravo pour son efficacité!

Plus ridicule, tu meurs, ricanerait Aldo Maccione. Passe encore de ridiculiser leur canton, mais leur canton est un canton suisse. Et ça nous concerne donc tous.

Le très catholique canton du Tessin se montre moins tatillon à l'encontre des pères capucins qui s'y promènent en dissimulant leur tronche d'illuminé sous leur capuchon. Tout comme à l'encontre de ses nonnes à cornettes et autres déguisements de carnaval.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :