Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prison ferme pour un prélat

Lisant ce titre inouï dans la Pravda du Valais et de son évêque, tu crois avoir la berlue. D'emblée, tu te demandes: "Ce bon, ce si doux et gentil François se serait-il résigné à emprisonner quelque prêtre, évêque, archevêque ou cardinal impliqué dans un scandale lié à la pédophilie galopante plaie de l'Eglise catholique?

Mais non, bien sûr. Il ne s'agit que du scandale connu sous appellation de "Vatileaks". On y apprend que la "justice" du Vatican a innocenté deux journalistes italiens coupables d'avoir divulgué des informations financières et autres classées "secret défense".

En revanche, la consultante officielle - et traîtresse - Francesca Chaouqui" sera condamnée à dix mois de prison avec sursis. Mais le hic de l'affaire, c'est que son amant, le très brillant sujet prélat espagnol nommé Angel Vallejo Balda, proche de l'Opus Dei est condamné, lui, à 18 mois de prison. Ferme.

Mais ces dix-huit mois de prison, il les purgera... dans un couvent. Que dit le Larousse à propos du mot "couvent"? Il dit: "Maison religieuse. Pensionnat de jeunes filles tenu par des religieuses".Il n'est donc pas question d'austère monastère sous la férule de quelques moines justiciers, mais de nonnes de confort et de réconfort. Bon séjour, Monseigneur!

Lequel Monseigneur argue pour sa défense qu'il aurait donné à l'impétrante Mata Hari du Vatican les mots de passe donnant accès aux informations secret défense... lors d'une nuit d'amour passée à Florence et consommée le 28 décembre 2014 dans une chambre d'hôtel. On imagine la scène: "Amore mio, pour toi je suis prêt à me damner! Tiens, veux-tu les codes d'accès aux secrets financiers des banques du Vatican? Je te les livre moyennant... un supplément de câlins..." Et c'est reparti ! On imagine...

Bizarrerie supplémentaire, ce serait dans les affaires personnelles du monseigneur libidineux en question que les enquêteurs du Vatican auraient retrouvé... le baby-doll de la Mata Hari coupable! Un baby-doll dans la chambre du Monseigneur Directeur de la Commission des Finances de l'irréprochable pape François? C'est du Dominique Strauss-Kahn ! Horreur et damnation!

Cet homme-là ne pouvait pas, décemment, passer ses 18 mois en prison avec le menu fretin de la racaille romaine! Ni même dans un austère monastère! Ce condamné-là méritait de subir sa peine ... dans un Pensionnat de jeunes filles! Na!

Pas rétif au ridicule, voici en quels termes le prélat repenti tente de se justifier:"J'avais peur d'elle. Elle me disait que j'étais un ver de terre, qu'elle travaillait pour les Services Secrets, que son mari n'était pas son mari mais une couverture. Qu'elle était au Vatican grâce à Matteo Renzi". Et il l'aurait crue? Pas étonnant qu'il soit cuit !

Bref, c'est l'histoire du ver de terre amoureux d'une étoile. Filante, l'étoile. Au fait, Madame Chaouqui, ça donne quoi au lit, un ver de terre, en fait de bandaison ? On imagine...

POST-SCRIPTUM. Incroyable, mais vrai : cette information, je l'ai lue dans la Pravda du Valais et de son évêque ! Parole, c'est dans la page "Eglise" de demain samedi que ça devrait paraître! Là, on pourrait enfin croire que la Pravda a vraiment changé. Comme on dit: c'est pas demain la veille....

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :