Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"La liberté des uns s'arrête là où commence la liberté des autres."

(Citation de Michel Bakounine)

A propos de ma Lettre à l'Administration générale de l'Hôpital cantonal (et épiscopal?) du Valais.

La liberté de l'Eglise catholique et de son représentant dans le canton suisse du Valais d'exercer son prosélytisme conquérant et arrogant à l'encontre des patients de l'Hôpital cantonal du Valais s'arrête là où commence la liberté de ces patients de n'avoir pas à subir son symbole guerrier des crucifix pendouillés ça et là dans tout l'Etablissement, dans chaque chambre, dans chaque corridor, dans chaque coin et recoin du bâtiment.

La liberté de l'Eglise catholique conquérante et arrogante s'arrête là où commence pour chaque citoyen suisse la liberté de n'avoir pas à subir son omniprésence dans les espaces publics.

La liberté de l'Eglise catholique d'afficher sa présence omnipotente sur les cantons suisses à prétendue  majorité catholique s'arrête là où commence la liberté des citoyens suisses de n'avoir pas à subir le symbole des guerres de religion et des croisades assassines, c'est-à-dire l'omniprésence de crucifix insultants pour les incroyants comme pour les adeptes d'autres religions.

La liberté de l'Eglise catholique  d'affirmer qu'elle est la religion majoritaire dans certains cantons suisses, dont celui du Valais, s'arrête là où commence LA STATISTIQUE OFFICIELLE qui dit que seuls 14% de ces cantons dits catholiques pratiquent encore cette religion. Et cela alors même que ses églises ne se remplissent que lors des obsèques. Et encore, non pas par pratique religieuse mais pour rendre les derniers honneurs au défunt et par égard pour les siens.

L'Eglise catholique, dont le frère même du pape démissionnaire Benoît XVI vient de se trouver impliqué dans un vaste scandale de pédophilie ecclésiastique,  se demande-t-elle seulement si ces 547 enfants abusés par le frère de son pape et ses compères n'avaient pas la liberté de ne pas se soumettre à ses saints commandements?

Question subsidiaire: la démission soudaine récente de ce pape ne serait-elle pas le fait de l'immanence de la révélation par les médias de ce scandale qui allait l'éclabousser personnellement?

Mais l'Eglise catholique et ses représentants savent-ils seulement ce que signifie le mot Liberté?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :