Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"La vie contre la montre"

Tel est le titre du livre qui me vaudra aujourd'hui le "Prix de la Loterie romande" dont m'honore la Société des Ecrivains Valaisans pour ce livre autobiographique intitulé "La vie contre la montre"  portant en sous-titre "Vécu cuvé" publié par les Editions Monographic. Foin de faux semblants, je m'en trouve à la fois content et flatté. C'est, en somme, une caution. A plus forte raison que ce même Prix de la Loterie Romande m'avait déjà été attribué, il y a une vingtaine d'années, pour mon autre livre autobiographique intitulé "Mes Damnaïdes". Décidément à force d'autobiographies on va me coller l'étiquette de... Narcisse.

Or, ce récit des aventures et mésaventures de mon héros Zarp dans le monde de la prestigieuse horlogerie suisse représente pour moi l'illustration même, sinon le prolongement, de la fable de La Fontaine "Le loup et le chien". Mon héros Zarp est censé être le loup de ladite fable qui, des repas plantureux qui sont le lot quotidien du chien, dont il admire néanmoins l'embonpoint, non seulement n'en veut pas mais, au prix du collier dont ce dernier est attaché, ne voudrait pas même un trésor. Et le loup s'enfuit et court encore. En Valais. Ce fut le premier loup photographié en Valais. Le veinard qui l'a surpris quelque part entre les villages de Beuson et de Verrey est un certain M. Rauber qui n'est autre que le fils d'un couple de patoisants membres de ma société de théâtre en patois. Ce loup-là, s'appelait Zarp. Il s'enfuit et court encore...

Ce fut ce que fit mon héros Zarp à l'âge de 30 ans en quittant son dernier patron, fabriquant d'horlogerie prospère pour tenter sa chance... dans l'écriture. Et il devint tour à tour le cancre, hère et pauvre diable dont parle la fable et puis patron de lui-même prospère en attendant de sombrer de nouveau au fond de son gouffre originel, vivant avec ses deux enfants dans un mobile home au camping de Conches à Genève et client permanent de l'Oncle Paul, alias l'Office des Poursuites mais libre. Libre de rédiger semaine après semaine et d'éditer à grandes pertes et grands fracas libertaires son hebdomadaire satirique "La pilule" qui engloutissait au fur et à mesure tout l'argent qu'il gagnait... en exportant des montres!

Alors, la liberté se trouverait-elle dans la possession de l'argent? Oui pour les très riches, mais esclavage pour les forçats de l'indépendance hasardeuse ou ce qui lui ressemble.

Afin sans doute de se racheter une bonne conscience, notre Zarp finit par lancer sa propre chaîne de Discounts de montres "Au fou". Mais pas n'importe comment: en autogestion libertaire sans chefs ni contrôles d'aucune espèce, le personnel des 12 succursales éparpillées sur toute la Suisse se payant librement à la caisse sur la foi de la parole donnée. x000.-- francs par mois. Sur parole.
L'aventure dura néanmoins 9 ans.  Aux termes desquels, ayant vendu sa chaîne de Discounts "Au fou" à son associé riche fabricant de montres, pour se faire payer, il dut lui faire un procès qui dura 4 ans et se termina par... un arrangement amiable qui ne profita qu'à l'avocat de Zarp, son débiteur étant assez riche pour s'octroyer un avocat à demeure comme salarié: le dogue bien repu, bien dodu de la fable.

Arrivé à l'âge de la retraite, notre Zarp dut faire le constat qu'avec ses Fr.1311.-- d'AVS il lui était impossible de vivre en Suisse. Aussi décida-t-il de s'exiler de nouveau en France où, pour avoir cotisé à la Sécurité Sociale pendant plus de 3 trimestres 15 ans plus tôt alors que la littérature l'avait conduit à Paris, il avait droit à la Sécu gratuite et à une retraite de... 17-.-- euros par mois.

"La vie contre la montre", c'est ça. Le Pérou, quoi!

POST-SCRIPTUM. N'empêche! Grâce à cette retraite de 17.-- euros par mois, j'ai pu vivre en France pendant 9 ans SANS PAYER DE CAISSE MALADIE, GRÂCE à LA SECURITE SOCIALE. Economie réalisée? 300 francs par mois par rapport à la Suisse pendant 9 ans. Moralité?  Socialement parlant, vive la France et merde à la Suisse!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :