Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi après la Fête de l'Entrecôte:
PROVINS... DE MESSE !

Valaisannes, Valaisans, on vous prend pour des cons! Certains d'entre vous le sont assurément. C'est le cas de ceux qui auront répondu concrètement par un don à l'APPEL AU SECOURS de l'Evêché de Sion à qui La Pravda du Valais avait offert une pleine page afin de mendier l'équivalent de UN MILLION DE FRANCS, rien que ça, pour consolider le bilan annuel de l'Entreprise dirigée par un certain Jean-Marie Lovey.

Car voici que la même Pravda exhibe aujourd'hui ledit évêque de Sion - en couleurs et verre de Petiite Arvine au poing- au milieu de ses Vignes de l'évêché, entouré de trois de ses lèche-mitre, et pérorant au sujet de la prospérité de l'Entreprise Provins S.A., fondée par l'évêché en son fief même en 1939.

PROVINS S.A. = donc l'Evêché! Et ça représente quoi, au fait? 32 hectares de vignes? Mais tu imagines, toi, propriétaire de ton petit parchet de 1000 mètres carrés de vigne dans les dérupes de Chamoson ou de Bramois? Rêve! ça représente 320.000 mètres carrés de vignes! Rien que ça! Trois cent vingt fois ta petite vigne de rien du tout! De quoi faire combien d'hectolitres de vin de messe? A combien la burette? A combien le calice de prétendu sang du Christ?

Et voici ce pauvre seigneur proprio terrien posant en couleurs, verre de Petite Arvine au poing, en pleine page de sa Pravda épiscopale entièrement à lui dévouée!

Et vous autres qui aurez répondu à l'appel désespéré dans la Pravda épiscopale pour soi-disant renflouer les comptes de l'évêché de Sion, n'avez-vous pas l'impression que l'on vous aura pris pour des CRETINS DES ALPES?

Chose certaine, si le Valais est connu pour être le terroir idéal de la maladie répertoriée sous appellation de celle du CRETIN DES ALPES, il le doit bien davantage à l'obscurantisme promu par les sbires en soutane ou en civil et les nonnettes de l'évêché de Sion qu'à un problème de présence ou non d'iode dans l'eau de ses sources.

Victor Hugo a écrit: "... Donnez, riches, l'aumône est soeur de la prière". En Valais cela deviendrait: "Donnez, chréti (e) ns, l'obole épiscopale est soeur du crétinisme alpin".
Amen.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :