Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lundi 25 juin 2018
MON OISEAU BLANC.

Tu veux que je te raconte une histoire vraie, vécue? Je vais donc te raconter l'histoire de Mon oiseau blanc.

Il y a quelques mois, c'était en hiver, j'avais raconté sur ce même site facebook que dans la meute hivernale des mésanges, moineaux, merles et compagnie qui venaient se gaver des grains que je mettais à leur disposition autour de mon chalet, j'avais repéré, ô surprise, un oiseau blanc. Blanc comme neige. Incroyable. Certains parmi vous m'avaient suggéré qu'il pouvait s'agir d'une mésange blanche. Eh bien, non, mon oiseau blanc était plus grand qu'une mésange mais moins grand qu'un merle. Et je suis resté sur ce mystère.

Eh bien, voici que hier, dimanche 24 juin, j'ai eu la Révélation de son identité véritable.

J'étais à mon ordinateur. En face de moi, au-dessus de ma petite bibliothèque il y avait ma fenêtre. Au-delà de ma fenêtre, mon jeune abricotier, haut désormais de 3 mètres,. Au-delà de ses branches, plein ciel.

Quelques instants auparavant, j'avais vu de mon balcon,, filant à tire d'ailes, mon oiseau blanc d'abord passant devant moi pour gagner la ferme voisine, puis en revenant et plongeant vers les toits des maisons de mon hameau au-dessous de la mienne, dans les vignes.

Et soudain, c'est le Miracle. Je te raconte. Il y a quelques jours, en farfouillant dans mes archives intimes, mon regard tombe sur une vieille photographie qui date des années 1948-1950. C'est Ursula. L'inoubliable amie du temps de ma vie tessinoise.
Autant dire une histoire de mes vingt ans. Mais la Vie en avait décidé autrement. Ursula et moi, nous nous sommes retrouvés, elle veuve, moi divorcé, 50 ans plus tard, elle en Suisse allemande, moi en Valais. Et nous avons renoué notre relation d'amitié bien plus profonde qu'une histoire de passion amoureuse. Je dois à Ursula une reconnaissance sans limite pour m'avoir, alors que nous fréquentions la même école de langues à Lucerne, arraché des griffes des mouvais souvenirs du temps de mon passage forcé chez les salopards en soutane.

Bref, voici que la photographie encadrée d'Ursula se retrouve en face de moi, posée sur de hauts dictionnaires grecs, latins et allemands, devant le bord de ma fenêtre. Et moi à mon ordinateur.. Et que croyez-vous qu'il arriva?

MON OISEAU BLANC est venu, seul, en pleine après-midi de premiers jours d'été, se poser sur la plus haute branche de mon jeune abricotier. Il me fait face. Il pépie à tout va. Je te dis le tableau: moi à mon ordinateur; devant moi des livres; au-dessus de mes livres, la photographie encadrée d'Ursula la représentant le jour de ses vingt ans; au -dessus de la photographie, la fenêtre; au-delà de la fenêtre, les branches de mon jeune abricotier donnant contre le ciel; plein ciel; bleu, le ciel; et sur la plus haute branche, l'URSULA de ma photographie réincarnée en mon oiseau blanc mystérieux !

Je puis affirmer qu'Ursula est restée au moins une quinzaine de minutes juchée sur sa branche d'abricotier en face de moi, à me lancer ses pitt pitt pitt joyeux...

Puis, son message ainsi délivré à domicile, elle a repris son envol blanc dans la direction du bleu du ciel de l'été qui commence.

A cette époque tessinoise des plus belles années de ma vie, j'avais écrit un poème à Ursula. Il s'intitulait "Centovalli" en souvenir de nos escapades dans cette vallée du Tessin. Ce poème, je l'ai publié dans mon recueil "Femme, mon absolu". Je me souviens d'une phrase de la lettre qu'elle m'avait écrite dans sa langue maternelle pour m'en remercier: "Macht Dich die Liebe zum Dichter?". Traduction: "Est-ce l'amour qui t'élève au rang des poètes?" Merci pour le compliment, Ursula: je n'en mérite pas tant...

Non, Ursula. Pas l'amour-passion mais la puissance de l'Amitié , sentiment bien plus puissant que les éphémères passions. La preuve? Ton retour vers moi, 20 après ta mort, réincarnée en un oiseau blanc juché sur la plus haute branche de mon jeune abricotier, juste en face de la fenêtre de mon bureau, en plein ciel!

Merci, Ursula pour ta visite en robe blanche. On se reverra, dis? On se reverra?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :