Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lundi 18 juin 2018
L'ART DE RIDICULISER LE VALAIS

La Pravda de ce jour publie la photo de la cérémonie du lancement des travaux du Tunnel du Grand-St,.Bernard le 18 juin 1959. Jusqu'ici, ça va.

Sur l'estrade, le Conseiller d'Etat Maurice Troillet en pleine allocution. Jusqu'ici, ça va.

Est-il bien utile de préciser que ledit Maurice Troillet est un élu du parti conservateur catholique valaisan?
Jusqu'ici, ça va.

Mais alors où l'on apprend que ladite cérémonie officielle se déroule sous l'égide des autorités civiles ET RELIGIEUSES, là, ça dérape!

Car voici qu'apparaît l'art suprême de ridiculiser le Valais et ses habitants superstitieux au point d'afficher leur croyance imbécile dans le fait que quelques gouttes d'eau bénite giclées de droite et de gauche par un goupillon épiscopal sont de nature à empêcher tous désagréments et tous accidents à l'intérieur de ce futur tunnel. C'est vraiment prendre Valaisannes et Valaisans pour un ramassis de gnous africains!

Mais où était-il donc ce Scoubidou-bidou céleste appelé Dieu protecteur dudit tunnel du Gd. St.Bernard les jours des accidents mortels à l'intérieur de ce tunnel bénit?

Le 24 octobre 2001, onze passagers dudit tunnel bénit par l'évêcaillon de Sion à coups de gouttes d'eau bénite giclées par son goupillon épiscopal y ont trouvé la mort! Preuve de l'efficacité de la bénédiction épiscopale? Ou consécration de l'art suprême des autorités cantonales de RIDICULISER Valaisannes et Valaisans lors de leurs cérémonies officielles relevant d'un pays digne du roman Clochemerle de Gabriel Chevallier? La scène de l'inauguration de la pissotière du village y fait figure d'anthologie.

Lors d'une prochaine inauguration de nouvelles pissotières sédunoises, le Conseil d'Etat va-t-il aussi y convier l'évêque pour y gicler quelques gouttes d'eau bénite à coups de goupillon? Et pourquoi pas du pipi bénit, tant qu'à faire?

Et où était-il donc cet Esprit surnaturel, le jour où, récemment, la voûte de ce tunnel bénit par un évêcaillon s'est effondrée?

Mais ça n'empêche toujours pas le Conseil d'Etat du Valais de perpétuer la tradition RIDICULE de faire bénir à coups de goupillon gicleur d'eau bénite de nouveaux tronçons d'autoroute et autres n'importe quoi par le représentant de ces grotesques AUTORITES religieuses du canton.

S'agit-il de superstition primaire ou de manifestation flagrante du mal dit du "CRETIN DES ALPES" dont le Valais est le berceau?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :