Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dimanche 9 septembre 2018
LE CONSEIL FEDERAL PREND LES SUISSES POUR DES CONS !
 
Entendu aux informations de 12h45 à la télévision: "Des grenades de fabrication suisse ont été trouvées en Lybie qui est en pleine guerre civile ! D'autres en Syrie idem entre les pattes et griffes de ces chers enfants de choeur que sont les fanatiques islamistes intégristes de Daech!
 
Et tout notre petit monde politique de crier au scandale! Mais enfin, les armements que nous fabriquons n'ont pas pour vocation d'être utilisées dans des pays en guerre, voyons! Nos grenades, nos fusils mitrailleurs ne doivent pas servir à tuer, voyons! Ah bon? Alors qu'on se mette à planter des grenadiers et à exporter du sirop? Hypocrites! Tordus!
 
Comment cela a-t-il bien pu se produire? font semblant de s'indigner nos politiciens de bonne fréquentation. Font semblant? Oui, font semblant! Parce qu'ils savent tous très bien ce qu'il en est dans la réalité.
 
Je parle d'expérience en horlogerie. Dans les années 1950-1960 la Fédération Horlogère F.H. interdisait, sous peine d'amendes salées, l'exportation de mouvements complets de montres vers de nombreux pays, dont le Japon et Hong-Kong, cela dans le but de protéger quelques entreprises créatrices de boîtiers de montres et de cadrans qui étaient, en réalité, les vraies créatrices des modèles de montres qui faisaient la renommée des grandes marques. La FH avait été mise en place par les cartels des grands monopoles avec mission de faire crever les petits fabricants.
 
Sauf que. A Bienne, où j'avais ma propre petite fabrique de montres Dux S.A.et ma petite maison d'exportation de montres, il existait une maison de transports internationaux qui m'apprit qu'il existait un moyen très simple de contourner l'interdit de la FH.
 
- C'est très simple, me dit le directeur de ce transitaire, on fait comme fait Bührle pour l'exportation de ses armements: :on remplit des formulaires d'exportation pour des mouvements de montres à destination du Canada où l'exportation est autorisée. On envoie les colis par la compagnie d'aviation KLM.
 
Laquelle compagnie bloque les colis à Amsterdam, confectionne un nouveau "Manifest", lisez document d'accompagnement non plus vers le Canada mais vers Hong-Kong ou Tokyo et le tour est joué. Le fabriquant d'horlogerie suisse reçoit son document officiel timbré par la douane suisse et conforme aux exigences de la FH et les mouvements atterrissent à Hong-Kong ou à Tokyo, comme les armes de Bührle destinées aux très pacifiques Iles Vierges atterrissent en réalité en pleine guerre d'Algérie, pour ne citer que celle-là!
 
Quant à l'exportation actuelle des armements fabriqués en Suisse, l'astuce est aussi bête que si l'on déclarait à l'exportation des abricots du Valais en lieu et place des grenades et des fusils mitrailleurs.
J'ai moi-même exporté ainsi plusieurs dizaines de milliers de mouvements de montres complets vers Hong-Kong et le Japon. Et la maison de transports internationaux de Bienne, combien de millions?
Et Bührle pour combien de milliards de francs suisses d'armements depuis son existence à des destinations interdites?
 
ON NOUS PREND VRAIMENT POUR DES CONS ! TOUT CE QUI SE DEROULE EN-DEHORS DE NOS FRONTIERES EST INCONTRÔLABLE PAR LA SUISSE!
INCONTRÔLABLE! INCONTRÔLABLE!
 
Alors, gens du Conseil fédéral et du Conseil National, bande d'hypocrites, arrêtez de prendre les citoyens suisses pour des cons!
Signé: Le Roi des Cons.
-

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :