Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réunion du Comité de Crise

de la bande à Jésus

 

Samedi soir

Scène 1

Sont réunis chez Marie-Madeleine : Pierre, Jean, Judas, MarieMadeleine.  C’est la fin du souper.

Judas, repu : Extra bonnes, tes lentilles, Marie-Madeleine.

Marie-Madeleine Je les ai préparées à la mode d’Esaü.

Pierre :C’est pas le tout, ça. Va falloir passer aux choses sérieuses. On n’est pas là que pour bouffer. Judas, il nous reste combien d’argent dans la caisse commune pour les obsèques de Jésus ?

Judas : Trois fois rien. Pas même de quoi lui faire un linceul digne de notre Maître.

Marie-Madeleine : Bon, j’ai compris. Je retourne à mon trottoir près de la synagogue. C’est l’heure de la sortie. J’y rencontrerai bien quelque bon client pas trop radin. J’y vais. A plus tard.

Marie-Madeleine sort.

Scène 2

Pierre : Bon. Maintenant qu’est-ce qu’on décide ?

Jean :   On ne peut pas prendre de risque. Il a dit qu’il ressusciterait. Vous y croyez, vous deux, toi Pierre et toi Judas ?

Long silence.

Pierre : Qui tacent probant. Autrement dit, puisque personne ne dit rien, on voudrait bien tous y  croire, mais on ne sait jamais…

Jean et Judas : On ne sait jamais…

Pierre : On ne sait jamais. Mais ce qu’on sait, c’est qu’on ne peut pas prendre de risques.

Jean et Judas : Non, on ne peut pas prendre de risques. Donc, qu’est-ce que tu proposes, Pierre ?

Pierre : Vous vous souvenez de cette histoire de ce Ben Laden condamné à mort par le Sanhédrin pour apostasie ?

Jean : Oui. Je me souviens. Mais qu’est-il advenu de son corps après sa lapidation ? On n’en a jamais été vraiment informés ?

Judas : Secret d’Etat.

Pierre : Moi, je le sais. C’est moi qui ai été chargé par le Sanhédrin de conduire en haute mer le cadavre de Ben Laden dans ma barque de pêcheur afin qu’il ne souille pas le sol sacré d’Israël. Et c’est ce que j’ai fait. Et personne n’en a jamais rien su. Secret d’Etat.

Jean, suspicieux et choqué: Et c’est ce que tu voudrais faire du corps de Notre Maître Jésus ?

Pierre : Oui ou non, sommes-nous tombés d’accord sur le principe que nous ne pouvons pas prendre le risque que Jésus, peut-être, ne ressusciterait pas ?

Jean et Judas : Oui, Pierre, nous l’avons dit.

Pierre : Donc pour ne pas prendre de risque, l’unique solution est que nous appliquions au corps de notre Maître Jésus la solution radicale déjà appliquée à l’apostat Ben Laden.

Long silence.

Jean et Judas : Bon, puis que tu le dis, Pierre. Après tout, c’est toi le chef. Jésus n’a-t-il pas dit que tu es Pierre et que sur cette pierre il bâtirait son Eglise ?

Pierre : Si. Il l’a dit. Donc, exécution. Il va être près de minuit. Jean, toi, tu m’accompagnes au sépulcre du Maître et tu m’aides à charger son corps dans ma barque de pêcheur. Après quoi tu rentres chez toi comme si de rien n’était.

Jean : A tes ordres, chef.

Pierre : Toi, Judas, tu restes ici à attendre Madeleine qui te remettra l’argent de ses passes de la soirée. Tu lui diras de se réveiller tôt demain matin, de se rendre chez Marie et, à elles d’eux, d’aller voir s’il n’est rien arrivé au cadavre du Maître pendant la nuit. Elles n’y comprendront rien, les deux bonnes femmes. Je pense que nous pouvons compter sur elles pour se répandre à travers Jérusalem pour annoncer que le cadavre du Maître a disparu…

Judas : Et à nous trois, chef, si j’ai bien compris, de clamer haut et fort que si le corps du Maître a disparu, c’est qu’il a bel et bien ressuscité et qu’il est donc bien le ressuscité !

Pierre : Mais faites gaffe ! Méfiez-vous de Thomas. C’est un faux-cul, Thomas. Déjà lors de la multiplication des pains, il ronchonnait : « Y a un truc, y a un truc… ». Puis lors des Noces de Cana et de l’affaire de l’eau changée en vin il a de nouveau ressorti son « Y a un truc, y a un truc ». Même topo pour le miracle de La pêche miraculeuse : pour Thomas, y avait un truc. Et le pire encore ce fut lors de la résurrection de Lazarre par notre Maître. Le Thomas, il n’a pas pu s’empêcher de ronchonner son « Y a un truc, y a un truc… »

Jean : Bon, alors, on y va, Pierre ? Je t’aide à charger le corps du Maître dans ta barque et je rentre chez moi peinard, dare-dare ? O.K. ?

Pierre : O.K., Jean.

Pierre et Jean : Salut, Judas. Pas un mot à Marie-Madeleine de notre combine, hein ?

Judas : Pas un mot. Parole de Judas !

 

Scène 3

Dimanche après-midi devant le sépulcre vide de Jésus

Marie, effondrée : Mais qui a bien pu me faire ça ? Me voler le corps de mon enfant ?

Jean : Pour moi, c’est un coup des Pharisiens.

Thomas : Pour moi, y a un truc.

Judas : Vous n’y êtes pas. La vérité est que notre Maître est vraiment ressuscité ! ça arrive, ces choses-là. La preuve ? La résurrection de Lazarre faite et bien faite par notre Maître Jésus.

Pierre : Hommes et femmes de peu de foi ! Oui, Jésus de Nazareth est bel et bien ressuscité d’entre les morts. Allez et le clamer à la face du monde entier !Oui, Jésus, fils de Dieu est bel et bien ressuscité d’entre les morts pour aller rejoindre son Père Eternel qui est dans les cieux ! Ceux qui croiront en lui seront sauvés mais ceux qui refuseront de croire en sa résurrection seront damnés et périront dans les flammes de la Géhenne éternelle. Amen

Toute l’assemblée en chœur : Ainsi soit-il. Amen. Alléluia ! Samedi Saint 20 avril 2019
Evangile selon saint Judas Iscariote

REUNION DE CRISE
de la Bande à Bader. Pardon: de la Bande à Bonnot. Pardon.

REUNION DE CRISE DE LA BANDE A JESUS.. Sont présents les douze apôtres.. Plus Marie, la mère de Jésus et Marie-Madeleine la fille de joie qui alimente la caisse de la Bande à Jésus.

Pierre constate:
Jésus est bel et bien mort
TOUS:
Hélas, hélas, hélas!
Pierre::
Il nous a dit qu'il ressusciterait.
TOUS:
Oui, oui, oui, il l'a dit.
JEAN (le disciple que Jésus aimait d'amour):
Jésus doit absolument ressusciter, sinon il n'est plus le Fils de Dieu.
TOUS:
Oui, oui, oui, il faut que Jésus ressuscite. Absolument.
PIERRE:
Nous ne pouvons donc pas prendre le risque qu'il ne ressuscite pas.
TOUS:
Non, non, non. Nous ne pouvons pas prendre ce risque-
PIERRE:
Par conséquent je propose qu'un comité composé de trois.d'entre nous s'occupe de la chose. Nous allons donc passer au vote secret pour cette élection.

LE VOTE A LIEU A BULLETIN SECRET Quelques instants plus tard, Pierre lit le résultat de la votation:

PIERRE, solennel:
Ont donc été désignés pour constituer notre Comité de crise: nos deux frères Jean et Judas et moi-même Simon Pierre.Je propose donc, que nous nous retrouvions demain dans l'après-midi ici même. Le Comité rendra compte alors de son action en rapport avec la nécessaire, l'indispensable Résurrection de Jésus. En attendant, que chacun rentre chez soi. A demain.

Sur ces bonnes paroles, l'auguste Assemblée plénière de la bande à Jésus se dissout et ses membres se dispersent. Marie va rejoindre son époux Joseph qui ne se sent pas concerné, vu que Jésus n'est pas son fils biologique mais celui de l'ange Gabriel. Quant à Marie-Madeleine, elle retourne à son trottoir de Jérusalem, car il faudra bien faire face aux frais des obsèques de Jésus, n'est-ce pas?

SUSPENSE. SUSPENSE. SUSPENSE.

Que va décider de faire ou de ne pas faire le Comité de crise de la Bande à Jésus en vue de la nécessaire, de l'indispensable Résurrection du Maître?

Priez et vous l'apprendrez demain dimanche de Pâques en ouvrant ce compte Facebook.

 

Et toute l’assemblée constitutive de la Nouvelle religion se répand dans Jérusalem en criant ses : « Alléluia ! Alléluia ! Jésus  de Nazareth est ressuscité d’entre les morts ! Nous avons trouvé son sépulcre vide ! Il est parti rejoindre son Père Eternel qui est dans les cieux ! Alléluia ! Alléluia ! »

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :