Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Mercredi 1er mai 2019
ON SE FOOT' DE NOT'GUEULE!

Il y a quelques jours, c'était la finale du championnat de France de football. S'y trouvent opposés le plus que modeste club breton de Rennes et le prestigieux PSG parisien, propriété des magnats du pétrole quelque part en Orient, Qatar Sports Investments. Qui eût parié un euro sur le succès de l'obscure équipe bretonne? Assurément personne, à moins d'être cinglé.
Voici donc qu'à la mi-temps, en toute logique, le PSG mène deux buts à zéro. A ce rythme, ça va se terminer par un six à zéro.
Entre temps, la cote du PSG monte à la Loterie clandestine qui régit tout le football professionnel. C'est normal.

Or voilà que dès la reprise un génie du PSG réussit l'exploit d'offrir à son club un autogoal. Sur quoi, le gardien du même PSG laisse peu glorieusement entrer dans ses filets un ballon mollement tiré par un joueur de l'équipe adverse.
Et vlan! On en est à deux buts à deux..

Prolongations, histoire de faire durer le SUSPENSE.

On en vient à la séance des pénaltys aussi appelée séance des tirs aux buts.

Alors, dans les vestiaires pendant l'entracte de la comédie,arrive le représentant de la Loterie clandestine qui supervise l'affaire et qui invective les joueurs du PSG en ces termes: "Arrêtez de faire les cons! Votre patron a parié cinquante millions à 99 contre un sur le club de Rennes! Alors démerdez-vous pour rater au moins un de vos pénaltys!
"
Et ce fut ce qui advint: un génial buteur du PSG réussit l'exploit d'envoyer son ballon vingt mètres par-dessus les buts. Et le parieur propriétaire du PSG gagna beaucoup, beaucoup de millions d'euros et de dollars.

Et la France entière hurla bêtement sa joie à la gloire du petit club de Rennes dans son rôle de David triomphant de Goliath.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :