Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Samedi 20 juillet 2019
Cette nuit, ai-je fait un
RÊVE PREMONITOIRE ?

Dans mon rêve, je me trouvais à Veysonnaz dans la famille de feu M. l'ancien Président et facteur de Veysonnaz, Henri Délèze dont le fils, mon ami Aloïs vient de décéder et dont la veuve vient de m'écrire pour me remercier pour mes condoléances.

Or, un bal était prévu dans l'ancienne pinte du village pour l'après-midi. L'orchestre serait composé, entre autres, de mon ami accordéoniste Georgy Praz (celui de ma cassette de chansons en patois) et d'un trompettiste. Il était près de midi. Or il était prévu que je descendrais à Beuson pour dîner et que je remonterais pour le bal à Veysonnaz l'après-midi.

Donc, je prends ma canne et je me mets en route. Et j'entendais la veuve récente de mon ami Aloïs s'exclamer:
"Non, mais regardez-le aller, ce nonagénaire! Comme un jeune!" Je descends donc à pied de Veysonnaz à Beuson.

PREMIERE ALERTE: rêve prémonitoire? être invité vivant à manger à la table d'un mort, cela me rappelle un autre rêve terrible pour moi. Mais patience. Voici la suite.

Donc, j'arrive à Beuson chez feu mon père Adrien et feue ma mère Innocente. Je suis très embêté parce que simultanément je suis invité à manger chez la famille de feus les fils et fille de mon grand-papa Barthélemy Bornet le manchot.J'exprime mon embarras à mes deux feus parents. Mon p^ère me dit alors:
- Tu mangeras quand même une assiettée de soupe avec nous?
DEUXIEME ALERTE de RÊVE PREMONITOIRE?
J'accepte, mais je précise qu'après avoir mangé cette assiettée de soupe je me rendrai quand même à l'invitation au repas chez feue la famille de grand-papa Barthélemy.
Et je me réveille.

Maintenant, voici la raison de cette chronique matinale.
C'était en juillet 1971. Je vivais alors à Genève dans mon mobile home du camping de Conches. Cette nuit-là j'ai fait un rêve vraiment PREMONITOIRE.

La scène se déroulait dans la cuisine même de la maison familiale que je viens de racheter et dans laquelle je vis donc en ce moment. Mon grand-père, décédé depuis plusieurs années, était assis à sa table. Debout autour de la table se tenaient, bien vivants, mes oncles Denis et André ainsi que ma tante Honorine. Mon grand-père les invitait à s'asseoir à sa table. Et les trois s'asseyaient en effet à sa table.
Et je me réveille...

Le surlendemain de ce rêve, à 6 heures du matin le téléphone sonne dans mon mobile home du camping. C'est un appel désespéré de ma mère Innocente qui m'annonce que la maison familiale - celle-là même où je vis actuellement - a été détruite par un incendie et que mon oncle Denis est mort dans l'incendie, que l'oncle André et la tante Honorine ont été emmenés au Chuv de Lausanne.
Ils y décèderont deux mois plus tard.

TROISIEME ALERTE PREMONITOIRE
Un rêve dans lequel un mort invite trois vivants à sa table qui acceptent son invitation et s'y assoient trouve deux jours plus tard son dénouement dans LA MORT des trois invités, n'est-il pas un RÊVE PREMONITOIRE?

Telle est la question que je me pose ce matin du samedi 20 juillet 2019, car moi aussi,, bien vivant,, dans mon rêve de cette nuit, j'ai accepté l'invitation de feu mon père de m'asseoir à la table familiale pour y manger une assiettée de soupe! Etant entendu entre nous que, pour ne pas offenser la famille de feu mon grand-père Bornet, je me rendrais ensuite à leur invitation de finir mon repas de midi avec les morts de la maison que j'habite en ce moment.

Conclusion? Si ça n'est pas un nouveau RÊVE PREMONITOIRE, alors je vous dirai dans quelque temps - combien de temps? un jour, une semaine, un mois, un an? s'il convient de croire aux RÊVES PREMONITOIRES.

Et si dans quelques jours, quelques semaines, quelques mois, quelques années, je ne vous aurai plus jamais assommé avec mes chroniques, ce sera bel et bien la preuve qu'il convient de croire aux RÊVES PREMONITOIRES.

Mais cela non point par superstition, mais parce qu'il sera ainsi établi que le cerveau humain détient la faculté inexplorée et jamais vraiment scientifiquement étudiée hélas D'ANTICIPER des évènements .futurs.

Et si je me trompe, alors VIVE LA VIE, bon sang! Parce que j'ai encore des choses à terminer.moi ! J'ai encore dans ma cave une vingtaine de toiles vierges en attente de fleurs et de paysages! Et puis avant de mourir, je voudrais bien savoir si les Editions Slatkine vont oui ou non accepter de publier les 1200 pages de mon autobiographie intitulée
"LA VIE EST UN POISSON D'AVRIL"
dont le dernier cahier de 200 pages est intitulé:
"LA MORT EST UN POISSON D'AVRIL". Ultime provoc de ma part?

Alors, à bientôt pour de nouvelles chroniques? Ou pour mes funérailles? A ce propos, mon urne funéraire est prête chez le marbrier Lomazzi à Sion avec son inscription "NI DIEU NI MAÎTRE". .Puis-je compter sur vous pour ne pas l'oublier?

En attendant, salut. Content d'avoir vécu dans le siècle qui a vu trois humains fouler de leurs pieds le sol de la Lune. Cela seul, déjà, valait la peine de vivre.
Requiescat in pace.

POST SCRIPTUM
J'hésite entre deux options et envies: celle de continuer à vivre un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout mais en établissant ainsi la preuve que le cerveau humain possède la faculté d'anticiper l'avenir.
POST POSTSCRIPTUM
Encore que sans précision du moment où ...je mettrai un choix dans la date, je ne prends pas grand risque.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :