Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lundi13 janvier 2020
COMBAT DE VIEUX COQS
AU VATICAN
Les télés du monde entier nous annoncent que l'ex Papou de l'Eglise catholique romaine Benoît 16 , 93 ans aux prunes, vraisemblablement actionné par des éléments intégristes défenseurs du célibat des prêtres se serait mis à cocoricoter haut et fort contre la suggestion de son successeur, l'ineffable François pseudo moderniste d'autoriser le sacre de quidams mariés au sacerdoce catholique.
Horreur et damnation! Quoi? Des femmes, pis encore des Africaines et donc noires en l'occurrence, faute de jeunes vocations, pourraient induire leur époux ordonné prêtre à leur faire des confidences sur l'oreiller? Mais est-il donc devenu fou, le François réformateur? A-t-il seulement songé, ce gamin octogénaire, ce que signifierait cette innovation?

L'on imagine la scène. Bamboula prêtre son épouse Bamboulotte sont au lit. Bamboulotte voudrait bien savoir qui sont dans son quartier les maris et les femmes infidèles. Bamboula résiste. Un peu. Elle caresse la patie sensible de son anatomie du mari réticent à trahir ainsi le sacrosaint secret de la confession. Alors, elle met en route le grand jeu: elle se dérobe et met le marché en jeu: c'est elle ou son secret de la confession! Drame psychologique assuré. Menacé de se trouver de tout futur coït complice, Bamboula prêtre cède et
vide son sac à péchés d'adultère recueillis au confessionnal!

Et vlan! Le lendemain matin, au super-marché du coin, sur la place du marché public, à la boulangerie, au pressing,chez le coiffeur, dame Bamboulotte déboutonne son sac à malices et raconte, raconte tous les secrets d'alcôve du quartier! Et c'est LA REVOLUTION ! Les démarches de divorces se mettent en branle (on branle désormais ce qu'on peut). Le remède se révèle pire que le mal pour l'Eglise catholique ennemie sans faille de l'institution du divorce!

Et voilà pourquoi et comment, ce si bon, si doux, si tendre papounet François renoncera à autoriser son Eglise à ordonner prêtres, même à titre exceptionnel, des types susceptibles de succomber aux aléas des confidences sur l'oreiller.
En revanche, avec les petits garçons, pas de problèmes! Car eux, c'est bien connu, ils ont tellement honte de ce qui leur arrive de la part de leur curé ou de leur vicaire qu'ils n'oseront jamais le raconter. Ni à leurs parents ni même à leurs copains.
La honte! C'est tenace, cette honte-là. Moi qui vous parle, je connais même un type aujourd'hui âgé de 90 ans a attendu plus de 50 ans après avoir servi d'exutoire à un prêtre catholique avant d'oser enfin en causer et même à l'écrire dans un livre intitulé "GARE AU GORILLE !" publié par les Editions Libertaires de France. Et cela sans aucune confidence sur un quelconque oreiller! Même l'émission "Temps présent" l'a interviewé au sujet de ce livre autobiographique. Mais seulement 50 ans après les faits...

- Donc, conclura le pape François, puisque les petits garçons mettent tant de temps à raconter les petits péchés contre la chair de mes prêtres, évêques et cardinaux, pas de problème: dans 50 ans je serai probablement mort. Alors, je m'en fous.
Ainsi soit-il.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :