Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sermon du Dimanche 9 février 2020.

Si le dieu des juifs, des chrétiens et des musulmans existait vraimentet tel que décrit et raconté par la Bible, dont s'inspirent les évangiles et le coran, je briguerais l’honneur d’être son assassin.

Voilà donc un tyran qui règne sur toutes les créatures du monde connu à l'époque de la rédaction de la Bible. Pour une histoire de pomme dérobée dans un verger à l'arbre dit de la science du bien et du mal par un serpent qui le tend à Eve, la première femme de la Création, femme qui incite son mari à la croquer en sa compagnie malgré l'interdiction du tyran, accessoirement leur créateur omnipotent, ce délit vaut à ses auteurs d'être chassés du Jardin d'Eden où se trouve ledit pommier.

Jusqu'ici, ça va. La punition peut être considérée comme proportionnelle au délit commis.

Mais où ça ne va plus, c'est quand le tyran propriétaire du verger d'Eden condamne toute la descendance des deux pécheurs, Eve, Adam et même le serpent, à expier, toute leur existence durant, et de génération en génération, par des épreuves innommables le petit larcin d'une pomme alors qu’ils n’y sont pour rie, là je crie, là je hurle: au fou furieux! Au salopard!

Tu imagines ça dans un tribunal de gens civilisés? La descendance d'un Arsène Lupin expiant de génération en génération jusqu'à perpète les larcins du bonhomme?

Et je persiste à dire qu'un pareil abruti capable de ça ne mérite plus de vivre. Et je veux bien être le Ravachol ou l'Yvan Colonna qui débarrassera la planète terre d'un pareil fou furieux.

Mais c'est pas tout! C'est le même cynique personnage célébré par la Bible comme le créateur tout-puissant et omniscient du monde minéral, végétal et animal de la planète terre, qui n'a rien trouvé de mieux pour assurer la vie et la survie du monde animal qu'à condamner, de siècle en siècle, de millénaire en millénaire futurs, tous les êtres vivants les plus faibles à servir de nourriture aux plus forts comme dans la fable du Loup et de l'Agneau.

S'est-il mis, Lui le Tout-puissant, un seul instant dans la peau de sa créature, l'Agneau, au moment où le loup l'emporte au fond des forêts et puis le mange sans autre forme de procès?
Moi, je pense que oui: il y a pensé, le salaud! Parce que c'est un cynique de premier ordre!

Alors, oui, pour venger tous les humains des générations qui m'ont précédé des souffrances et épreuves endurées à cause du péché originel d’Adam et Eve; pour venger tous les animaux qui ont été bouffés par d'autres animaux plus forts qu'eux-mêmes,  je revendique l’0honneur d’être l’homme qui mettra ce dieu-là hors d’état de nuire.

Oui, je m'inscris comme volontaire pour l'assassinat de ce Dieu-là. Mais, heureusement pour lui, il n’existe que dans l'esprit de ceux qui l'ont inventé et celui des braves gens qui leur font confiance! Mais moi, j'ai l'air de quoi dans cette histoire, prêt à tuer un ogre immonde, une sorte de dragon appelé Dieu,Yahvé ou Allah? C'est comme si je voulais assassiner n'importe quel personnage de la mythologie grecque ou latine, ou bien de la littérature universelle. C'est frustrant, non?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :