Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3 h
 

JEUDI 13 FéVRIER 2020
Je traîne mes états d'âne. J'ai bien dit d'âne. Après avoir enterré Staline et ses goulags et suscité force remous dans
la mémoire des gens de facebook à ce propos, voilà: je suis vide.
Je me promène sur la plage de Porquerolles en la compagnie d'Anna Karina sous la surveillance de Jean-Luc Godard, je marche derrière elle en prenant bien soin de poser mes pieds dans l'empreinte de ses pieds mignons dans le sable et j'écoute sa jolie voix:
-J'sais pas quoi faire...J'ai rien à faire... Qu'est-ce que je pourrais bien faire?
Tout en marchant derrière elle, je hume le parfum qui émane de sa sublime personne dans sa robe de supermarché à rayures: ça, c'est elle qui me l'a dit et Godard était d'accord.

Mais qu'est-ce que je pourrais bien faire?
Rien ne me vient à l'esprit en fait de réponse. La Révolution? Je l'ai déjà faite. Avec Robespierre j'ai décapité le roi et la reine de France. Avec Staline, j'ai envoyé au goulag la clique tsariste exploiteuse du peuple des travailleurs. Avec Friedrich Nietzsche j'ai tué Dieu.

Et maintenant, j'sais pas quoi faire... J'ai rien à faire... Qu'est-ce que je pourrais bien faire hormis attendre le printemps pour enfin sortir mes géraniums de la cave de ma maison? Mais c'est encore loin, le printemps? Et l'Amérique? Ta gueule et nage!
- Mais je sais pas nager!
- Alors, laisse-toi couler.
-Gloups...Saloperie! En coulant j'ai happé un sac en plastique. Plein la gueule. Faut que je remonte à la surface! Y a sûrement encore quelque chose à faire là-haut sur la plage...
Oui, mais entre temps Anna Karina a disparu avec Pierrot le fou.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :