Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Relaxé! La Cour d'Appel de Lyon a donc relaxé Son Eminence le cardinal Philippe Barbarin évêque ou archevêque de Lyon accusé de non dénonciation de crimes commis par l'un de ses subordonnés, en l'occurrence un prêtre grand champion en matière d'abus sexuels commis sur des enfants et des adolescents, petits garçons ou jeunes adolescents parce que les garçons, c'est bien connu, ils ne tombent pas "enceints" alors qu'avec une gamine on ne sait jamais..., Car l'Eglise déteste ça, les petits bâtards qui risquent de lui coûter de l'argent. L'Eglise catholique s'en tire donc elle-même blanchie de cette affaire de protection de l'un de ses milliers de prêtres pédérastes (c'est le terme exact, car le mot pédophile implique étymologiquement en lui-même la notion d'amour envers les enfants, ce qui, de la part de ces complexés du zizi en raison de leur voeu de chasteté un crachat jeté au visage de leurs victimes.)

La Justice de la France laïque vient donc de blanchir l'Eglise catholique en la personne de Mgr Barbarin de l'accusation de non dénonciation de crimes commis par l'un de ses prêtres? Quelle mascarade!  A ce titre, ce sont tous les  prêtres catholiques qui se trouvent absous d'avoir recueilli en confession les aveux de leurs compères et confrères ensoutanés ou non, en délicatesse avec leur scabreux "voeu de chasteté perpétuelle" sans les avoir dénoncés à la Justice. Et cela pendant des siècles et des siècles, car ces faits-là ont été de tout temps l'apanage de l'Eglise de Rome, en raison précisément de ce funeste voeu de chasteté.

Imaginons! Imaginez ce qui se passe en confession. Le curé de la paroisse de X avoue en confession au curé de la paroisse  Y qu'il se fait faire des fellations par ses enfants choeur. Pas grave, le confesseur lui donne l'absolution. Fini.- On n'en parle plus. Péché effacé aux yeux de l'Eglise. La Justice des hommes? On s'en balance, car la Justice divine prime sur celle des hommes.

Alors, ce même curé de la paroisse, profitant de l'occasion, passe lui-même aux aveux et confesse à son ex-pénitent ses propres péchés contre la chasteté au détriment de quelques petits garçons. A son tour il reçoit l'absolution. Et on n'en parle plus!

J'exagère? Non. C'est bien ainsi que fonctionne l'Eglise catholique pour étouffer ses scandales de pédérastie au détriment des enfants. J'en veux pour preuve ce qui se passait à Fribourg, dans l'internat du Juvénat de Bonlieu des Pères de saint François de Sales que j'ai hélas fréquenté de mon âge de onze à seize ans, repaire de Pères consacrés amateurs de jeunes chairs disponibles  pour assouvir leurs fantasmes sexuels. Ce juvénat, je l'ai déjà dénoncé dans plusieurs de mes livres autobiographiques. Je sais donc de quoi je parle. Et pour cause!

Imaginez, bonnes et braves gens, les conséquences à travers les siècles de règne de l'Eglise catholique, le vaste cirque tragicomique des confessionnaux oû les prêtres, chanoines, évêques et cardinaux se donnent l'absolution entre eux, entre pratiquants de la sodomie enfantine! Et tout cela pourquoi? A cause de la malédiction jetée sur la Femme pécheresse par l'Eternel au Jardin d'Eden rapportée par la Bible.

Être et rester catholique en sachant cela, qu'est-ce que cela signifie? Que l'on s'accepte complice de ça! Complice de chaque éjaculation ecclésiastique catholique dans l'anus ou la bouche d'un petit garçon ou d'un adolescent subjugué par l'Autorité sacrée de l'homme qui le souille. Alors, je vous le dis, vous autres les cathos, vous êtes tous complices des crimes de vos prêtres.

Pas de problème, tous à confesse! Et vous vous retrouverez tous dans votre paradis peuplé d'abrutis. Quelle mascarade !Salut.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :