Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Humanisme et religion

Au nom d’un Dieu d’amour, quatre siècles durant,

Elevant la torture au rang de sacrement

Clamant en même temps, papes et cardinaux bons apôtres :

Tuez les mécréants, mais aimez-vous les uns les autres,

Une religion, putain franche salope,

Régna par la terreur sur l’Orient et l’Europe,

Usant du  bras armé de l’Inquisition

Pour pratiquer l’art de la persécution

De mécréants, sorciers, déviants hérétiques,

Bref de tous les humains « à l’air pas catholique ».

Aux hérétiques les délices des bûchers,

Aux sorcières celles de leurs seins arrachés,

Leur vagin saccagé, oreilles, langues tranchées,

Os brisés, yeux crevés, entrailles embrochées.

Mort à vous, déviants, huguenots protestants,

Cathares puritains, musulmans conquérants,

Juifs honnis, grippe-sous, nation déicide,

Rangez-vous, tous au mur ! Et que l’on  vous trucide !

Et le bon pape ordonne à tous ses spadassins :

« Tuez-les tous, et Dieu reconnaîtra les siens ! »

Telle est la vérité et tel est l’humanisme

Du doux pape François au facile altruisme

Racoleur de deniers, hypocrite et serein,

A la fois rossignol, charognard et serin.

Quel sera le prix de l’indulgence plénière

Pour cette offense faite à la tiare altière 

De ce pape sournois, hypocrite, broutant

A tous les râteliers, Prince des charlatans 

Qui de «  Sa Sainteté » va   se parant du titre,

Paradant tel un clown en scène, piètre pitre ?

 Gibet, bûcher ou peloton d’exécution ?

Ou combien de dollars d’acte de contrition ?

Pape, pope ou rabbin, l’homme est un loup pour l’homme

Et c’est un loup que te le dit, petit bonhomme.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :