Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeudi 28 mai 2020.
Vu ce matin sur le site de l’1dex la subliminale photographie en couleurs du défilé des anciens gardes suisses du pape sous ce titre :
« Il y a 30 ans, l’amour aveugle des Valaisans pour le pape »
« La section valaisanne des anciens gardes suisses pontificaux tenait ses assises hier à Grimisuat. Les habitants de Champlan ont pu admirer au cours du défilé les uniformes chamarrés de nos anciens ambassadeurs auprès du Vatican » (Extrait de l’ineffable Nouvelliste).
Fin de citation.
 
Et voici le cantique qui s’est élevé des foules valaisannes pour saluer le pape d’alors, le désormais saint Jean-Paul II, Empereur du Vatican :
 
Cantique à saint Jean-Paul II
 
« Par ton Dieu fignolé pour endormir les foules,
L’unique, le seul sûr – on a cassé le moule ! - ,
Par tous les convertis qui n’eurent d’autre choix
Que Jésus ou l’Enfer, la potence ou la croix,
Par les païens tués au nom du Christ-Roi,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par les crimes sans noms des joyeux philanthropes
De l’Inquisition, par ses bûchers d’Europe,
Par ses charniers d’Afrique et tes gentils colons,
Par tes canons bénits au nom du Droit.-Canon,
Semant chrétiennement les morts par millions,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par tes Croisés sanglants, trucideurs d’infidèles,
Convertisseurs nantis de mission mortelle,
A grande eau baptisant et tuant à grand sang
Quiconque ne suit pas les dix commandements,
« Tu ne tueras point » inclus normalement,
Je te salue Jean-Paul.
 
Par les peaux d’Irlandais au nom de Dieu crevées,
Par leurs tripes au vent joyeusement semées,
Par l’arabe vaincu, par les naïfs tondus,
Par l’incroyant pillé, par les Indiens pendus,
Par le juif spolié, par les nègres vendus,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par tes joyeux bûchers rôtisseurs de sorcières,
Par tes nonnes sans sexe et tes moines austères,
Par tes curés castré, par ton grand Cardinal
Qui s’en alla mourir dans le lit peu banal
D’une fille de joie – au diable l’anmal ! -,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par le curé d’Uruffe éventreur assassin
De la Femme maudite enceinte par ses soins,
Par leur fœtus largué saintement aux ordures,
Baptisé, sacrement de divine nature
Garant du paradis pour cette larve impure,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par l’amour méprisé, l’amour-croix, l’amour sale,
Par le péché de chair maudit par ta morale,
Par tes confessionnaux culpabilisateurs,
Par ces âmes d’enfants qui vivent dans la peur
De l’éternel Enfer, de l’éternel malheur,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par l’enfant ingénu qui rougit de son corps,
L’adolescent frustré qui se masturbe à mort,
Par la femme machine à procréer sans trève,
Par la répression du Plaisir et du Rêve,
Par la malédiction qui frappe depuis Eve,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par le marbre de tes immeubles par milliers,
Par les comptes courants de tes sociétés,
Par tes ordinateurs recenseur s de collectes,
Banque du Saint-Esprit que personne n’inspecte,
Tes actions au porteur que nul impôt n’affecte,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par tes prédécesseurs aux mille et un scandales,
Par les pieds de Jésus qui marchait sans sandales,
Tandis que son Vicaire, à la bonne franquette,
Va changeant de Boeing comme moi de chaussettes
Malgré quelques boutons qu’il trouve dans sa quête,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par le dogme qui veut que tu sois infaillible
Même quand tu soutiens, ridicule et terrible,
Que la Terre n’est pas ronde et qu’il faut brûler
Ce pauvre Gallilée hérétique endiablé,
« Et pourtant, elle tourne », il faut t’y résigner,
Je te salue, Jean-Paul.
 
Par la mèche allumée aux poudres de Pologne
Pour y venger ton Dieu, pour y vendre tes dogmes,
Rejoignant des Croisés l’âpre paranoïa,
Au risque d’embraser le monde, alléluia,
Jouant du fanatisme avec maestria,
Je te salue, Jean-Paul
 
Par la femme et l’enfant des camps de Palestine
Egorgés par les soins des Milices divines
Aux ordres du Dieu juif et celui des chrétiens,
Par tant de sang versé qui t’empoisse les mains
Tu t’en laves les mains, épais comédien,
Je te salue, Jean-Paul.
 
(Article par moi signé et publié par feu le trimestriel « Le libre penseur »
à l’occasion de la venue du pape Jean-Paul II à Genève)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :