Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dimanche 3 mai 2020
BULLETIN DE SOUSCRIPTION
à renvoyer aux Editions des Sables , Hugutte Junod,
Chemin des Mollex 1 – 1258 Perly
ou Ed.des.sables@bluewin.ch
Nom et prénom :…………………………………………………………………………………….
Adresse postale :…………………………………………………………………………………….
Tel et e-mail : ………………………………………………………………………………… ………
COMMANDE : ……… Ex. de « La complainte des animaux » de Narcisse Praz
au prix de souscription de Fr. 22.—(au lieu de Fr. 25.--) par poste ou
par e-mail à l’adresse ci-dessus.
DATE ET SIGNATURE : ……………………………………………………………………………….
Introduction de l’ouvrage
SUPPLIQUE
des 50 délégués officiels du Monde animal à
Monsieur le Président de la planète Terre.

Monsieur le Président de la planète Terre,
Messieurs les assesseurs civils et militaires,
Ultime instance du Suprême Tribunal,
Oyez les doléances du monde animal,
Prêtez à nos propos oreille de sagesse,
Pardonnez de nos voix les senteurs vengeresses :;
Nos frères, comme nous, ne se contiennent plus,
Tourmentés par le doute et de terreur perclus,
Sachant les humains prêts à larguer une bombe
Qui de tout l’univers ne fera qu’une tombe,
Nous plaidons devant vous pour le monde animal
Que menace partout l’être au penser primal,
Au savoir malandrin, à l’agir maléfique,
L’être aux instincts cruels, aux humeurs atomiques,
J’ai nommé l’Homme. Et pour en découdre céans,
Nous voulons en finir avec ce faux géant.
D’holocauste parlons, de bombe sélective,
De quelque épidémie à l’humeur expansive
Porteuse d’un virus aux humains seuls fatal
Mais sans effet ni dol pour le monde animal.
Monsieur le Président de la planète Terre,
Oyez les arguments de nos sœurs, de nos frères.
En leur nom et par eux devant vous mandatés,
Persistons et signons à l’unanimité :

Réponse
de Monsieur le Président de la planète Terre :
Je suis le tout-puissant, je suis le Président.
Frères inférieurs, parlez, je vous entends.
Si j’admets vos griefs comme autant d’infamies
De la part des humains, une âpre pandémie
De leurs forfaits sera le juste châtiment :
Le Coronavirus désigné nommément
Sur les cinq continents sèmera la panique
Rappelant les humains à leurs devoirs d’éthique
Envers les animaux et l’ordre naturel
Seul gage de répit socioculturel.

50 animaux plaident leur cause en vers devant M. le Président de la planète Terre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :