Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lundi 11 mai 2020
 
Plus je connais les hommes et plus j’aime les bêtes (Suite)
 
                 Le chien au dressage
 
De garde ou policier, ou chien de compagnie,
Ou d’apparat, la vie n’est que chienne de vie.
Aux pieds ! Couché ! Panier ! A la niche et tais-toi !
Rapporte la baballe, obéis, file droit.
Et si quelque galant renifle mon derrière
Shocking ! Qu’est-ce que ces mœurs de chiens de gouttières ?
On exige de nous zèle et célérité,
Obéissance absolue et vœu de chasteté.
Snif-Snif ! Bon nez, bon œil, soumission au maître,
A sa laisse et parfois même à son chronomètre.
Que d’heures et de jours passés à me dresser
Ä l’attaque, à la drogue, à la chasse, à pisser,
A faire mon caca, joli, dans la goulotte
Et le sang menstruel, joli, dans la culotte
Qu’à ma sœur chienne l’on ose plaquer au cul
Plus rêche et rude que branche de gratte-cul.
Assis, debout, couché ! Reviens et saute, attaque !
Faute de quoi, la niche ! Et gare à la matraque !
De garde ou policier, ou chien de compagnie,
Bien dressé, vie de chien n’est que chienne de vie .
 
Extrait de mon recueil de poèmes « La complainte des animots »
Ed.des.sables@bluewin.chet dans toutes les librairies.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :