Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mardi 19 mai 2020
Lu sur le site de l'1dex :
"Il y a 30 ans, l'avenir de l'AVS, vu par Stéphane Rossini."
Cher ami Stéphane Rossini, il y a 30 ans, j'arrivais à l'âge de l'AVS. Heureux! Enfin! Et voilà le Pactole: Fr. 1311.-- Tu veux vivre comment avec 1311.-- francs par mois dans la richissime Helvétie?
 
Après avoir payé 350.-- francs de caisse maladie, l'assurance de ma voiture si je veux la conserver et les autres taxes, que me reste-t-il pour vivre, ce qui s'appelle vivre?
Pour moi, c'est la fin des haricots: je prends la fuite!
 
Je me souviens que, ayant vécu quelques années à Paris, j'ai cotisé à la Sécurité sociale française. Je demande donc l'hospitalité en France où la vie est moins chère. Et, ô bénédiction, pour avoir cotisé pendant 2 ou 3 ans à la Sécu et que j'ai plus de 60 ans, j'y ai droit à la Sécu gratuite. Et me voilà expatrié économique de la généreuse Suisse en France qui a connu 3 guerres! J'y survivrai donc pendant 10 ans. Merci, la France!
 
C'est ça, la généreuse Suisse dont tu fus, cher camarade Stéphane, le premier citoyen au Conseil National? Toi, camarade Stéphane, je t'aime bien, mais la Suisse n'est plus ma patrie depuis longtemps.
 
Devenu Citoyen du Monde, je l'exclus même du nombre des nations respectables. La Suisse n'est qu'un COFFRE-FORT auquel je n'ai pas eu accès pour sauver mes vieux jours dans la dignité.
Narcisse Praz, fils d'Adrien qui fut l'un des premiers socialistes de la commune de Nendaz. Salut, Stéphane.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :